« Entre fauves » de Colin Niel est paru aux Éditions du Rouergue Noir

Parties de chasse

• 15 octobre 2020 •
« Entre fauves » de Colin Niel est paru aux Éditions du Rouergue Noir - Zibeline

Sur la couverture, indompté, il vous fixe. Lui, le roi de la savane et du bush namibien. Avec lui s’ouvre et se clôt Entre fauves, le nouveau roman de Colin Niel. Car le grand lion mâle à la crinière sombre est au cœur de ce thriller puissant, qui vous aspire dans les lignes palpitantes de ses histoires croisées. C’est avec lui que tout commence, plus précisément avec une photo qui circule sur les réseaux sociaux : celle de la dépouille sanglante d’un grand félin visible à l’arrière-plan du portrait d’une jeune chasseuse blonde armée d’un arc. Pour les militants anti-chasse, dont Martin, garde dans le Parc national des Pyrénées, fait partie, ce cliché constitue « un flagrant délit de meurtre ». Alors débute la traque. Retrouver celle qui se cache sous le pseudonyme de Leg Holas, Martin en fait une affaire personnelle ; il a tellement de comptes à régler et plus grand-chose à perdre… Le récit, savamment orchestré, suit les cinq étapes d’une partie de chasse : l’identification de la proie, l’approche, la traque, la mise à mort, le rituel. Cinq actes d’une tragédie qui déploie deux fils narratifs. Celui de la poursuite par Martin de la chasseuse à l’arc et, rétrospectivement, celui d’une partie de chasse en Afrique offerte à une jeune fille pour ses vingt ans. Ces deux histoires mêlées progressent selon quatre points de vue : celui de Martin, celui de la jeune tireuse à l’arc, mais également celui de Kondjima, un jeune éleveur himba, et même celui de Charles, le lion ! Ainsi, par le biais de ce roman choral, Colin Niel, dont on connaît les préoccupations écologistes et le goût pour la nature sauvage, envisage la question de la chasse et de la protection des espèces menacées d’une façon subtile. Et au-delà d’une intrigue tendue et impeccablement tenue, d’une fiction qu’on a du mal à lâcher, bref d’un très bon thriller, il interroge chacun sur la violence, sur les fauves « qui survivent tapis au fond de nos tripes ». Qui est le chasseur ? Qui est la proie ? Difficile de trancher dans ce roman où les rôles ne cessent de changer, et les idées reçues de voler en éclats. 

FRED ROBERT
Octobre 2020

Entre fauves  Colin Niel 
Éditions du Rouergue Noir  21 €

Colin Niel sera à L’attrape-mots à Marseille, jeudi 15 oct à 19h pour Entre fauves 

Librairie L’Attrape-mots
212 rue Paradis
13006 Marseille
04 91 57 08 34
lattrapemots@aol.com