Pascale Boquet ouvre le cycle Cousins de Méditerranée au Temple Grignan

Parfait luth !

Pascale Boquet ouvre le cycle Cousins de Méditerranée au Temple Grignan - Zibeline

Le luth est, à la Renaissance, considéré comme un symbole de perfection lié à la Création : harmonie du monde réduite dans l’arrondi de sa caisse, la consonance de ses doubles-cordes… un jeu mystérieux de Nombres dont les maîtres-luthiers étaient dépositaires !

C’est sur ce principe, pimenté de «résonances orientales» (La clé de Grenade par Saïd Chraïbi à La Criée), que s’appuient les récitals (Paul O’Dette dans Dowland) et la conférence (Du oud au luth de Dinko Fabris) prévus autour de l’instrument, par Jean-Marc Aymes, au cœur du festival Mars en Baroque.

En remplacement d’Eugène Ferré, indisponible pour raisons de santé, c’est au pied levé que Pascale Boquet a assumé l’ouverture du cycle Cousins de Méditerranée au Temple Grignan le 21 mars. La musicienne a offert un beau moment de douce intimité autour Du mignard luth et de la guitare renaissance, une «cousine» un peu «pincée», mais à la sonorité mordante. Au gré de chansons harmonisées, ornées de délicates diminutions du tempo, de danses ternaires ou binaires venues de France et d’Italie, on a songé au plaisir (au martyr ?) de l’attente amoureuse, aux regrets de l’abandon, comme à son délice… Tout un voyage vers les origines de l’art instrumental européen, à la source d’une exquise poétique !

JACQUES FRESCHEL

Mars 2013