Vu par Zibeline

Madama Butterfly à l'Opéra de Toulon

Papillon vibrant

 Madama Butterfly à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Après un Carmen un peu décevant, le public de l’Opéra de Toulon se réjouissait d’accueillir en ce mois de novembre une Madama Butterfly interprétée par Adina Nitescu, une  habituée et fidèle du rôle de Cio cio san l’ayant donné à plusieurs reprises sur de nombreuses et prestigieuses scènes lyriques internationales. Dans la salle, sa voix avait en effet de quoi séduire en termes de puissance ! Ne serait-ce que pour donner la réplique à un orchestre magistral et tout en puissance ce soir-là sous la baguette de Giuliano Carella,  l’actuel directeur artistique de la maison. Mais le vibrato d’une grande amplitude convenait mal au personnage, jeune femme amoureuse. Ces oscillations trop prononcées ont même, parfois, eu raison de la justesse d’émission.

Heureusement, la voix d’Arnold Rutkowski faisait merveille dans l’interprétation de Pinkerton, l’un des rôles les plus antipathiques du répertoire lyrique, forcément trop court puisque l’intrigue repose sur son départ. À leurs côtés, les seconds rôles étaient remarquables  et notamment Giovanna Lanza  qui a convaincu l’auditoire grâce à la rondeur de son timbre au service d’une Suzuki très émouvante. C’est finalement la sobriété et le bon goût des décors très réalistes de Luc Londiveau, aux antipodes d’un japon de carte postale, magnifiquement rehaussés par une mise en lumière parfaite de Philippe Mombellet qui ont séduit le plus enfermant les personnages dans un pathétisme prononcé… Exactement celui qui convient à cette  veine empreinte de noirceur, un peu moins vériste que les précédents opus, de Puccini.

EMILIEN MOREAU

Décembre 2012

 

Madama Butterfly a été jouée à l’Opéra de Toulon du 16 au 22 nov


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr