Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Les étudiants de l’ERACM et Didier Galas « ouvrent » la parole

Ouvrir (le chemin de) la parole

Les étudiants de l’ERACM et Didier Galas « ouvrent » la parole - Zibeline

Comment dire le chemin de la parole dans le corps ? C’est à travers celui des acteurs, étudiants de l’Ensemble 25 de l’ERACM, que le metteur en scène comédien Didier Galas a exploré les origines de la parole humaine et ses ouvertures. Le spectacle chorégraphié, et en grande partie improvisé, se reçoit comme une cosmogonie joyeuse. Après avoir évoqué Heidegger et Hölderlin, Didier Galas laisse la salle aux treize comédiens et au musicien japonais Makoto Nomura. Deux cercles se forment tout d’abord et on assiste à la lente naissance de l’écoute de l’autre. De ses gestes, rythmes et mouvements. Comme un orchestre se mettant au diapason, chaque corps est un être aux aguets. L’attention collective est palpable et forme progressivement un chœur. Des notes de piano se font entendre. Par pluie furtive. Bientôt les deux cercles s’ouvrent comme pour œuvrer à l’exploration du rythme, des marches, des envolées du corps qui, tendu au fil de sa pesanteur en défie les lois et cherche son chemin parmi les autres. Le groupe est fort de sa synchronie et la parole s’ébauche d’abord dans des sons, des percussions puis des jeux. La vie vient et se fait entendre dans les mouvements dansés et théâtralisés. Dans des langues inventées, inconnues mais miraculeusement parlantes, les protagonistes racontent des histoires. De la fraternité, de l’humour, de la poésie, des disputes, des rencontres. Tout l’humain est là en raccourci, accompagné d’une musique qui cherche, et fraie elle aussi la voie. Le travail de Didier Galas est humble et essentiel : atteindre une parole qui s’ouvre. Et le cheminement est beau et touchant. Cet atelier international est la continuation d’un spectacle créé au Japon, L’invention de la parole, que l’on aimerait voir en France, en Europe, tant la forme montrée ici, qui en est une germination, mène à l’évident bonheur de la découverte de la parole.

DELPHINE DIEU
Mars 2018

Ouvroir de Parole a été présenté à l’IMMS à Marseille le 16 mars 2018.

Photographie : Groupe ERACM février 2018 © Olivier Quéro


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/