Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Rencontre passionnante autour de la traduction littéraire à la librairie Pantagruel à Marseille

Ouverture et traduction

Rencontre passionnante autour de la traduction littéraire à la librairie Pantagruel à Marseille - Zibeline

Les Faits et Prouesses de la (bientôt) très renommée librairie Pantagruel… sise dans le 7e arrondissement de la bonne ville de Marseille

Souvenez-vous de ce bel épisode du Pantagruel de Rabelais : il pleut des cordes ; le géant sort sa langue pour protéger son armée ; l’auteur en profite pour l’escalader et entrer dans sa bouche où, émerveillé, il découvre tout un monde, voire un univers. Gageons qu’il arrivera la même chose à tout habitant du quartier qui poussera la porte du lieu tout neuf, tout pimpant, très accueillant : couleurs claquantes, coussins, canapés, des livres couchés et debout… et trois jeunes dames accortes (Pauline Fougère, Émilie Berto et Chiara Pancotti, venue en voisine du restaurant le Baron Perché) qui ont bien raison de penser que la langue est la meilleure des choses à partager. « Le client idéal pour moi c’est un lecteur qui va me faire découvrir des choses et qui est prêt à tout » confie Emilie, et à l’inévitable question des lectures du moment « le polar bien sûr puisque c’est l’hiver ». Imparable !

Animations, ateliers, ouverture le dimanche matin et surtout des rencontres : le 19 janvier la salle était archi comble pour accueillir le grand et prolifique « traducteur –auteur de l’ombre » Brice Matthieussent dont on connaît le rôle dans la diffusion en France de Jim Harrison ou Richard Ford. Précis, concret, drôle et foisonnant d’exemples qui font mouche, le dialogue s’installe vivement, mené par Luce Michel de l’Association des Traducteurs Littéraires de France. Comment traduire les mots-valises ? les jeux de mots ? rendre les assonances ?

Toute question sur l’intraduisible trouve réponse pragmatique et stimulante : « éliminer la tentation de la note en bas de page / rééquilibrer en faisant circuler l’anomalie entre son et sens / la déplacer dans le corps du texte en la faisant émerger ailleurs / injecter le plus d’étrangeté possible / tirer le français vers ses limites, le bousculer, le faire sortir de ses gonds. » On traduit d’ailleurs plus un auteur, une voix, qu’une langue et le traducteur doit avoir l’oreille aux aguets. Ainsi de l’américain tout pétri de pop, de jazz, de rap, et de « plein air, comme un cri dans le paysage. » Alors oui, puisque c’est l’hiver, tous à l’abri dans la bouche de Pantagruel !!!

MARIE JO DHO
Mars 2017

Cette rencontre a eu lieu le 19 janvier à la librairie Pantagruel, Marseille

Photo : Brice Matthieussent © Pauline Fougère