Vu par Zibeline

Une seconde mère d' Anna Muylaert en ouverture des 26e Rencontres Cinématographiques de Salon.

Ouverture en mode « mère »

• 8 mars 2016⇒15 mars 2016 •
Une seconde mère d' Anna Muylaert en ouverture des 26e Rencontres Cinématographiques de Salon. - Zibeline

C’est dans la salle comble du Club qu’ont démarré allégrement le 8 mars les 26e Rencontres Cinématographiques de Salon. En chansons d’abord en compagnie des Poulettes, et en photos avec de superbes portraits de comédiennes défilant sur l’écran. Et après le traditionnel discours d’ouverture par la Présidente des Rencontres, Michèle Fraysse, c’est aussi un magnifique portrait de femme que nous a offert la cinéaste brésilienne Anna Muylaert, dans son film, primé à la Berlinale 2015, Une seconde mère.

Val (géniale Regina Casé), venue du Nordeste où elle a laissé sa fille, Jessica (Camila Mardilà) est la domestique d’une famille bourgeoise de Sao Paulo ; c’est elle qui a élevé le fils, Fabinho, plus proche d’elle que de sa propre mère. Val, dévouée, cuisine, nettoie méticuleusement la maison d’architecte, avec piscine dont, bien sûr, elle n’est pas « autorisée »  à profiter, logée dans une chambre exigüe. Et même si sa « patronne » lui répète qu’elle fait partie de la famille, chacun doit rester dans sa classe, à sa place. L’arrivée à Sao Paulo, pour ses études, de sa fille, que Val n’a pas vue depuis dix ans, va perturber les rapports dans la maison ; véritable révélateur de l’hypocrisie et d’une exploitation de classe. Jessica, libre et peu encline à respecter ces codes, peu à peu, naturellement, prend possession des espaces réservés aux « maîtres », « ne sachant pas ce qu’on peut faire ou pas » comme le lui reproche sa mère, inversant même les rôles comme dans cette scène réjouissante où la « patronne » se retrouve à lui préparer son petit-déjeuner.

Alternant moments drôles et scènes remplies d’émotion, cette comédie tonique, grinçante et lucide pose la question de la place dans la société et la famille. Aujourd’hui, qu’est-ce qu’être au service des riches ? Qu’est ce qu’une mère ? Celle qui met au monde ? Ou celle qui élève réconforte et cajole ? Anna Muylaert, à travers ces deux générations de femmes, esquisse des réponses et la fin du film -que nous ne révélerons pas- permet d’entrevoir un avenir meilleur pour les femmes.

Un excellent choix que ce film pour la soirée d’ouverture des Rencontres de Salon, surtout le 8 mars !

ANNIE GAVA

Les Rencontres Cinématographiques de Salon-de-Provence ont eu lieu du 8 au 15 mars

 

© Memento Distribution


Cinéma Le Club
32 allées de Craponne
13300 Salon-de-Provence
04 90 53 65 06
www.salondeprovence.fr


Cinéma Les Arcades
Place Gambetta
13300 Salon-de-Provence
04 90 53 65 06
www.salondeprovence.fr


Les Rencontres Cinématographiques
Maison de la Vie Associative
55 rue André Marie Ampère
13300 Salon de Provence
04 90 17 44 97
www.rencontres-cinesalon.org