Sergi Lόpez et Jorge Picό ont joué entre tennis et aventure, au Bois de l’Aune à Aix-en-Provence

Out le cerf humain !Vu par Zibeline

Sergi Lόpez et Jorge Picό ont joué entre tennis et aventure, au Bois de l’Aune à Aix-en-Provence - Zibeline

Une pelouse verte, un grand fauteuil, celui du père, invisible et pourtant omniprésent… Le décor minimaliste est planté pour le spectacle délirant concocté par Sergi Lόpez et Jorge Picό, 30/40 Livingstone. 30/40 pour évoquer les matchs de tennis qu’inlassablement le père regarde à la télévision, absorbé au point de ne plus voir son fils. Importe davantage le « out » qui met hors de lui John McEnroe ! Le fils, lui, cherche, depuis toujours, quoi exactement c’est à chercher aussi…

Anthropologue, ce docteur Livingstone d’un nouveau genre (Sergi Lόpez) a bien des difficultés à annoncer son départ à l’acariâtre et indifférent siège paternel. Et pourtant là-bas, dans ces terres inexplorées qui l’attendent, un cerf-humain (David Climent) bondissant passe, se cache, le suit, double fantasmé, autre définitivement et qui souffre au point qu’il faudra l’abattre… « On prend l’humour pour aller plus loin et la mort du cerf provoque les spectateurs » sourit Sergi Lόpez lors de la rencontre avec le public.

Le texte se promène, poétique, flirtant avec l’absurde, jouant des analogies, des rapprochements incongrus, des juxtapositions farfelues, se plait à effacer ensuite, fasciné par les « Tipp-Ex, ces crayons à mine rectangulaire qui vous débarrassent de tout »… Le second degré teinte l’ensemble d’un glacis d’humour revigorant, le non-sens apparent remet en perspective les lieux communs, les vérités acquises, « apprendre de la nature mais aussi offrir à la nature »…

Le langage en premier instrument de voyage autorise le départ vers les contrées les plus lointaines, et de là une observation de notre monde. Et peu importe si parfois les rouages s’essoufflent quelque peu, l’ensemble reste profondément jubilatoire. Au Bois de l’Aune, le spectacle était comme multiplié par la présence d’un comédien interprète en langue des signes française, Vincent Bexiga, dont la gestuelle, éloquente, accordait une épaisseur supplémentaire au spectacle.

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2017

30/40 Livingstone a été joué le 9 décembre dans la salle du Bois de l’Aune, Aix-en-Provence

Photo : © David Ruano

Théâtre du Bois de l’Aune
1 Place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence
04 88 71 74 80
boisdelaune.fr