Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Écorces Xavier Gloubokii: un envoûtant plaidoyer pour la part sauvage de la nature

Os et forêt

Écorces Xavier Gloubokii: un envoûtant plaidoyer pour la part sauvage de la nature - Zibeline

Le personnage principal d’Ecorces semble bien être la forêt. Ce court, étrange et prenant premier roman de Xavier Gloubokii s’articule d’ailleurs en deux parties : A la lisière, puis Dans les bois, comme s’il suivait Ahmed, le shérif, au fil de sa plongée dans le vert. Ou du moins dans ce qu’il en reste. Car au cœur de ce Comté sans nom (de partout et de nulle part), les résidences secondaires et autres programmes immobiliers, et surtout les scieries, ont progressivement grignoté les futaies. Malgré quelques activistes écolos, la forêt recule. Alors certains amoureux de la nature et des bois se manifestent, de manière parfois très radicale…

Il y a du western contemporain dans ce roman : un shérif solitaire et endeuillé ; un propriétaire acariâtre et souvent à cheval ; des luttes de territoires. On y trouve aussi l’ambiance noire d’un polar : la découverte macabre d’un animal bizarrement mutilé, puis celle d’un cadavre à demi décomposé ; une histoire d’amour en fin de course ; des êtres taciturnes détenteurs de secrets. Quant à la fin, elle vire au fantastique : une tempête apocalyptique, des champignons fluorescents, un étrange antidote… C’est sans doute à ce mélange des genres que tient le charme de cet ouvrage qu’on lit d’une traite. Comme si l’essentiel n’était pas là, dans le récit de cette drôle d’enquête ; mais bien plutôt dans l’évocation presque déjà nostalgique d’une forêt vouée à disparaître. Une forêt ? Toutes les forêts. Le romancier sait en dire le mystère, la beauté farouche… Avec Ecorces il signe un envoûtant plaidoyer pour la part sauvage de la nature. Et de l’homme.

FRED ROBERT
janvier 2017

Écorces Xavier Gloubokii
Éditions Liana Levi, 17 €
En librairie le 2 février