Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Sortie de résidence pour la Compagnie souricière

Orphelins à venir

Sortie de résidence pour la Compagnie souricière - Zibeline

Ce jour-là, le metteur en scène d’Orphelins, Vincent Franchi, demanda au public d’être indulgent car ce n’était que la première étape d’un travail. Deux semaines dont huit jours au plateau, c’est très court. D’ailleurs, seuls les deux premiers actes furent présentés ce soir-là. Sur la table placée au centre de la scène, étaient posés des verres mais aussi le texte en cas de trous de mémoire.

L’histoire débute ainsi : Helen et Danny, un jeune couple de la classe moyenne britannique, dînent aux chandelles dans leur appartement. Soudain Liam, le frère d’Helen, fait irruption dans leur intimité ; il est couvert de sang. Que s’est-il passé ? Les explications sont confuses, contradictoires. Dans le huis clos de cet intérieur petit bourgeois, chacun s’empêtre dans ses convictions, ses contradictions. On parle de ce monde extérieur qui fait tant peur, celui qui se trouve juste sous leurs fenêtres.

La langue de Dennis Kelly est un défi pour les acteurs. Balbutiante, haletante, des coq-à-l’âne, des phrases en suspens traduisent l’affolement des pensées des trois personnages. Les dialogues n’avancent que par phrases tronquées, syncopées, refoulées, jamais finies. Les acteurs, Marion Duquenne (superbement émouvante), Florian Haas et Marc Menahem, s’approprient magnifiquement le texte si complexe après seulement deux semaines d’un travail qui se prolongera en résidence au Théâtre Liberté de Toulon. La tournée débutera en mars 2018 au Théâtre Joliette Lenche-Minoterie, puis au théâtre Le Sémaphore à Port-de-Bouc et enfin au Théâtre des Halles à Avignon, les 5 et 6 avril.

Plusieurs rappels pour une ébauche laissent augurer d’un printemps théâtral sous les meilleurs auspices. Les ingrédients sont d’ors et déjà rassemblés : une mise en scène sobre et juste au service d’un texte incisif et des acteurs magnifiques.

CAROLINE GERARD
Décembre 2017

Orphelins, de Dennis Kelly par la Compagnie souricière a été présenté (sortie de résidence) au Théâtre des Halles le 15 décembre 2017.

Photographie : orphelins2-©-Patrick-Aveillan

À venir :

20 au 24 mars
Théâtre Joliette Lenche-Minoterie, Marseille
04 91 90 74 28 theatrejoliette.fr

30 mars
Théâtre Le Sémaphore, Port-de-Bouc
04 42 06 39 03 theatre-semaphore-portdebouc.com

5 & 6 avril
Théâtre des Halles, Avignon
04 32 76 24 51 theatredeshalles.com


Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret
84000 Avignon
04 90 85 52 57
http://www.theatredeshalles.com/

 


Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr


Théâtre le Sémaphore
Centre Culturel
rue Turenne
13110 Port-de-Bouc
04 42 06 39 09
www.theatre-semaphore