Opérettes en un acte au Jeu de Paume

Opérettes en Polly PocketVu par Zibeline

Opérettes en un acte au Jeu de Paume - Zibeline

Le Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française, s’est donné pour mission la redécouverte du patrimoine musical français du grand XIXème siècle (1780-1920). Partant du constat que presque deux tiers du répertoire lyrique français de l’époque romantique est constitué d’opéras et d’opérettes en un acte, et tous quasiment inconnus aujourd’hui tant ils sont peu joués, Bru Zane mène un travail de collecte et de reconstitution de ces pièces destinées au lever de rideau. On suggère ce que l’étroitesse des moyens ne permet pas de montrer, d’où des formes qui choisissent le mode comique, l’invraisemblable, la légèreté, teintée d’une certaine grivoiserie. Exhumer ces œuvres tient de l’enquête historique, de l’ethnographie, du témoignage, et nous donne la couleur d’une époque, nous livre un peu de son esprit, de ses préoccupations ; sous le rire, on devine les désillusions et les lassitudes quant à la société et son organisation. Ayant éprouvé les échecs des ambitions révolutionnaires qu’empire et restaurations ont laminées, les artistes se replient sur la fausse désinvolture d’un théâtre de boulevard. Les deux opérettes en un acte données au Jeu de Paume en présentent un court aperçu : On demande une femme de chambre de Robert Planquette puis Chanteuse par amour de Paul Henrion. L’héroïne de la première, venue d’une caricaturale campagne, s’aperçoit que l’aristocratie n’est pas la panacée ; celle de la seconde que la célébrité ne comble pas les cœurs. Le tout est porté avec allant et énergie par Ingrid Perruche, seule en scène, inénarrable de drôlerie dans les multiples rôles qu’elle endosse tour à tour, se donnant la réplique avec une verve cocasse, accompagnée par le piano de David Violi, dont la présence apporte un contrepoint facétieux. On peut se poser ensuite la question des pièces oubliées parfois à bon escient…

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2019

Concert donné les 20 & 21 décembre au Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence

Photographie : On demande une femme de chambre © Julien Benhamou

Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/