Vu par Zibeline

La Clémence de Titus à l'Opéra de Marseille

Opéra Série A ?

La Clémence de Titus à l'Opéra de Marseille - Zibeline

Bon, disons-le, l’idée d’assister à trois « plombes » d’opéra seria, même mozartien, le 7 mai à l’Opéra de Marseille, faisait craindre qu’Orphée cédât à… Morphée ! C’est que La Clémence de Titus n’a pas l’allant de la « trilogie Da Ponte ». Foin de la comédie dans ce testament du genre créé trois mois avant la mort de « Wolfi » ! On y trouve toutefois des ressorts, comme au final du 1er acte, quand les quiproquos nouent une situation captivante, le Capitole flambe et qu’on manque d’assassiner l’empereur… qu’un magnifique Quintette avec chœur, aussi, fonde un sommet de l’histoire de l’Opéra.

Finalement conquis, on n’a pas cillé, cédant à la perfection des récits, aux merveilles d’arie… à une riche distribution et la direction minimale, épousant le chant, de Mark Shanahan.

La mise en scène de David Mc Vicar (Festival d’Aix 2011), souligne la gémellarité de l’ouvrage avec La Flûte enchantée : car La Clemenza di Tito se nourrit aussi de symboles maçonniques. Quand Titus apparait, souverain éclairé rayonnant dans son habit des Lumières (Paolo Fanale superbe ténor), c’est le jeune Tamino qu’on imagine, après qu’il aurait remplacé Sarastro à la tête du Temple, mais étrangement protégé par une poignée de sbires aux postures (un peu ridicules) de samouraïs. Seule la blanche Servilia (Clémence Barrabé, jeune soprano française pleine d’avenir) est en mesure de suppléer sa Bérénice (Pamina ?) perdue. Sinon, Rome est en noir, en prise aux passions ! En tête, la diabolique Vittelia (héroïque Teresa Romano !) qui se démarque de la « Reine de la nuit » quand elle trouve la voie de l’Initiation.

L’œuvre vire au rouge au final, celui du cœur, certes, mais aussi du sang, plaie ouverte dans l’esprit de Titus, meurtri, trahi par son ami Sesto (belle Kate Aldrich en travesti !) gagné à son tour par la confusion des sentiments qu’expriment si bien les ultimes accords syncopés de l’orchestre.

JACQUES FRESCHEL
Mai 2013

Crédit photo : Christian Dresse

La Clémence de Titus de Mozart, encore à l’affiche les 10 mai à 20h & 12 mai à 14h30. Opéra de Marseille

 

 


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/