KipKappen (bar bobard), ou «l’art d’être joyeux et libre»

Ôde à la joieVu par Zibeline

• 21 novembre 2013⇒24 novembre 2013 •
KipKappen (bar bobard), ou «l’art d’être joyeux et libre» - Zibeline

Tout commence par un air de l’Ôde à la joie de Beethoven joué au piano par Jelle Vasterhaeghe et à la flûte par la blonde et impétueuse Pascale Platel. Et lorsque les notes s’envolent, cette dernière se déconcentre comme tous les enfants pour aller dessiner au tableau. Miss Pépé Promptly est heureuse dans son monde parfait uniquement peuplé d’enfants. Elle les invite tous les jours dans son «bar bobard» où elle enseigne «l’art d’être joyeux et libre». Un jour l’arrivée d’un certain Paulpaul va bouleverser cette vie onirique. Lui c’est son ami d’enfance, qui a aujourd’hui la trentaine, et se fait passer pour un enfant de 6 ans afin d’assister au cours de Bobardement. Au début, elle ne veut/peut pas le reconnaître. Au fil des cabrioles, et d’exercices les plus incongrus qu’elle lui fait subir, il comprend à quel point il est difficile d’être un enfant, et elle de devenir adulte. Dans un décor au style vintage des années 70, c’est la douceur et l’innocence qui prédominent dans l’univers rêvé et déjanté de Pascale Platel. Elle réinvente, avec la complicité de Paul Deloore, une façon désopilante de parler aux enfants de sujets profonds comme la confiance en soi, la peur d’être un enfant, et inversement la difficulté de quitter ce monde pour celui des adultes, qui, lui aussi, offre beaucoup d’autres formes de bonheur.

ANNE-LYSE RENAUT
Novembre 2014

Photo : KipKappen-c-Raymond-Mallentjer

Le spectacle KipKappen (bar bobard) est joué jusqu’au 24 novembre au théâtre Massalia, Marseille

Théâtre Massalia
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 70
http://www.theatremassalia.com/