"Maintenant ils peuvent venir", film nécessaire de Salem Brahimi présenté au 37ème CINEMED

Nuit noireVu par Zibeline

• 26 octobre 2015 •

La nuit, dans une rue déserte, un homme, affolé, erre, une enfant dans les bras. On saura plus tard que nous sommes en 1998. Cet homme, c’est Nouredine (Amazigh Kateb, chanteur de Gnawa Diffusion) cadre dans une imprimerie et c’est lui dont on va suivre le parcours durant 10 ans, la décennie noire de l’Algérie. En 1989, sa copine quitte le pays, lui proposant de venir avec elle. Il choisit de rester et, cédant au chantage de sa mère, atteinte de dépression chronique, il se retrouve marié à Yasmina (Rachida Brakni). C’est leur vie quotidienne, gangrénée peu à peu par l’islamisme radical que le film de Salem Brahimi nous décrit : la pression grandissante, la confiscation de l’espace public, la résistance des laïcs qui se font peu à peu tuer, l’intervention des militaires, les barrages qui se multiplient, la guerre civile qui s’installe, le chaos…

Dans Maintenant ils peuvent venir, adapté du roman éponyme d’Arezki Mellal, co scénariste du film, Salem Brahimi prend à bras le corps un sujet très longtemps tabou, évitant les écueils ; aussi bien le choc d’images violentes auxquelles la télévision nous soumet trop souvent que la froideur d’une caméra trop distante. On est avec Nouredine, chez lui, dans son imprimerie, dans les rues, avec ses collègues, avec son fils, partageant les moments difficiles  comme lorsqu’il recherche Yasmina qui s’est réfugiée avec leur fils dans la casbah ou plus légers, comme quand il aide avec des ciseaux un collègue jardinier à lutter contre les herbes folles qui envahissent la pelouse.

Le film est dédié aux 200 000 victimes de cette période terrible. Un film nécessaire qui a été produit, sans chaines de télé, par Michelle et Costa Gavras et qui, espérons-le, trouvera un distributeur. Sa sélection en festival (Toronto, CINEMED…) devrait y aider.

ANNIE GAVA

Novembre 2015

Maintenant ils peuvent venir était présenté en compétition longs métrages au 37ème CINEMED qui s’est tenu du 24 au 31 octobre 2015.

Ecouter l’interview de Salem Brahimi sur WRZ ici

Photo : -c- KG Productions

http://www.cinemed.tm.fr/