Nouvelles des écrasements

 - Zibeline

Arrivent en France, à peu près en même temps, deux recueils incroyablement divers de Francesc Serés. L’auteur Catalan, qui a reçu dès la parution de son premier roman nombre de prix, d’hommages, de compliments, fut traduit immédiatement en espagnol, rapidement en anglais… mais les francophones l’attendaient encore. Fin 2011 est parue La Force de gravité, magnifique recueil qui nous plonge, et particulièrement les Méditerranéens des ports, dans l’histoire de nos familles. Pour peu qu’elles soient populaires, laborieuses, touchées par les crises économiques, politiques, mais aussi par la force du soleil et de la mer, de la pêche et des cargos, des arrière-pays secs et des fonds antiques. Avec, comme décor supplémentaire, le poids d’une histoire plus tragique -le franquisme affleure dès que le passé est évoqué- et d’un présent qui s’exhibe comme des chaussures trop neuves qui blessent les pieds. Les personnages vivent tous comme à côté d’une réussite économique factice, à vendre des artefacts aux touristes, à soigner leurs blessures par des naissances, à renverser sur le bord de la route un SDF devenu le témoin gênant d’un passé révolu, à lutter contre la gravité. Mais plus encore que les 17 portraits que ces nouvelles brossent, que les 17 paysages vivants dans lesquels ils évoluent, c’est la manière très directe, brutale, de plonger en leurs pensées et émotions qui étonne, retient, transporte. Chacune de ces nouvelles est une plongée en aveugle vers un monde et un mode de narration inconnu.

Les Contes russes, qui viennent de paraître, sont plus étonnants encore : l’écrivain Catalan y invente cinq auteurs et, dans la belle tradition des impostures littéraires, abandonne Barcelone pour les moujiks, Poutine, la conquête spatiale, et le merveilleux des contes… Mais il retrouve dans la toundra la même humanité abîmée par la tragédie des peuples. Celle de ces deux vieux qui retournent à Tchernobyl parce que là est leur maison, leur vie, leur sens. L’histoire, au fond commune.

AGNÈS FRESCHEL

Mai 2012

Francesc Serès

La Force de Gravité

Fédérop 18 €

Contes russes

Jacqueline Chambon, 22 €

 

Francesc Serès était présent lors du Festival CoLibris