Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Arcadie, ouvrage d'Emmanuelle Bayamack-Tam paru chez POL

Nouveaux mondes

• 13 octobre 2018 •
Arcadie, ouvrage d'Emmanuelle Bayamack-Tam paru chez POL - Zibeline

« C’est le premier matin, et je suis neuve aussi » : Arcadie est l’histoire d’une genèse, d’une réinvention de soi, dans l’univers millénariste d’une communauté utopiste et hétéroclite. C’est le récit de Farah, adolescente qui vit depuis l’enfance à Liberty House, où se trouvent rassemblés, dans un ancien pensionnat de jeunes filles entouré d’une nature magnifique, des adultes loufoques et ambigus, à la fois libertaires et narcissiques, qui fuient les peurs invisibles qu’engendre le monde extérieur : en vrac, les ondes électromagnétiques, les régimes carnés, les réseaux sociaux, leurs propres passés, les maladies orphelines, la fin du monde.

À la puberté, Farah se métamorphose et développe des attributs masculins. Son corps intersexué n’en exulte pas moins dans les bras d’Arcady, de trente-cinq ans son aîné, chef charismatique du groupe, amant universel et bedonnant. Jusqu’à ce que surgisse un réfugié érythréen que la communauté  s’empresse de chasser, faisant éprouver à Farah la mesquinerie des adultes, les artifices de leur rhétorique, et les limites du monde dans lequel elle a grandi. Comme toujours, Emmanuelle Bayamack-Tam confie à sa nouvelle héroïne le soin de saper les normes et les préjugés, en particulier ceux que le corps noue et concentre : la vieillesse, le sexe, le désir, la laideur, l’obésité, l’indétermination sexuelle y trouvent droit de cité, et plus encore, ils sont l’affirmation d’une liberté vitale et roborative. Et comme toujours aussi, elle donne à Farah, pour mener à bien cette entreprise de salubrité publique, une lucidité implacable et pourtant bienveillante, et la beauté d’une langue impeccable, dont l’élégance précieuse nourrie de références littéraires orchestre les fantasmagories des personnages, la crudité des scènes, la novlangue des adolescents.

Aude Fanlo
Octobre 2018

Une rencontre avec l’auteur aura lieu le 13 octobre à la librairie Histoire de l’œil, Marseille

Arcadie
Emmanuelle Bayamack-Tam
POL, 19 €