Vu par Zibeline

Coup de Grâce de Michel Kelemenis, créé au Théâtre Durance

Notre mort

• 23 novembre 2019, 26 novembre 2019⇒27 novembre 2019, 29 novembre 2019⇒30 novembre 2019 •
Coup de Grâce de Michel Kelemenis, créé au Théâtre Durance - Zibeline

Le Coup de Grâce de Michel Kelemenis est un coup de maître. Abandonnant sa fantaisie mutine, le côté coloré qui fait le charme de la plupart de ses pièces, il nous entraîne dans une puissante évocation des attentats de Paris. Sans renier sa foi inébranlable dans la vie, dans le pouvoir des corps à se tenir debout, il emmène les spectateurs aux confins de la peur, de la douleur, de la mort. Les images sont puissantes : fuites éperdues ; foule enserrée ; massacres, victimes innombrables qui, la tête dans les mains, la peur au ventre, s’écroulent, s’effondrent… tout est explicite sans être simplement illustratif et nous fait éprouver, physiquement, la terreur.

Et le but, simple, est atteint, grâce à une musique qui scande les affolements et étire des nappes sonores inquiétantes ; grâce aux corps émouvants et virtuoses de ces jeunes danseurs ancrés dans la terre ; grâce aussi à un rideau de perles noires qui, selon l’éclairage, s’opacifie ou laisse voir ce qui se passe derrière la scène. Car il est question ici de scène, celle du Bataclan, celles des théâtres où se donnent en spectacle les corps et leur plaisir. Corps jeunes et libres qui dansent, jusqu’au bout malgré l’horreur ; corps des bourreaux qui cherchent la grâce en assassinant ceux qui croient à la jouissance terrestre ; corps de nos mémoires communes, celle des nombreux tableaux qui sont cités par les danseurs arrêtés dans des positions de délice ou de supplice, toujours mystiques, extatiques, ambigus.

Esthétisation de la mort ? sans doute : le sang ne coule pas, tout reste propre, habité de grâce, et le noir uniforme des costumes et du décor s’orne de lumières et de brillances. C’est qu’il n’est pas question de désespoir ici mais de tristesse, infinie. Aucune défaite : cette jeunesse que l’on a assassiné continue de danser. Continuera, victorieuse, de dispenser sa grâce, et de goûter sa liberté.

AGNÈS FRESCHEL
Octobre 2019

Coup de grâce a été créé au Théâtre Durance, Château Arnoux, le 4 octobre

À venir :

16 & 17 octobre
Le Zef, Marseille
04 91 11 19 30
lezef.org

23 novembre
L’Autre Scène, Vedène
04 90 31 07 75
lautrescene.com

26 & 27 novembre
Pavillon Noir, Aix-en-Provence
04 42 93 48 14
preljocaj.org

29 & 30 novembre
Châteauvallon – scène nationale, Ollioules
04 94 22 02 02
chateauvallon.com

Photo © 1Cube


Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com


L’Autre Scène
Avenue Pierre de Coubertin
84270 Vedène
04 90 31 07 75
www.lautrescene.com


Pavillon Noir / Ballet Preljocaj
530 avenue Mozart
13627 Aix-en-Provence
08 11 02 01 11
http://www.preljocaj.org/


Théâtre Durance
Avenue des Lauzières
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 64 27 34
http://www.theatredurance.fr/