Spectacle partenaireVu par Zibeline

Retour sur le festival Mars en Baroque à Marseille : spectacles marquants !

Notes et gravités !

• 24 mars 2016, 27 mars 2016 •
Retour sur le festival Mars en Baroque à Marseille : spectacles marquants ! - Zibeline

Autour de la création-événement que fut L’Oristeo de Cavalli, la 14ème édition du festival Mars en Baroque a déroulé son train habituel de concerts et banquets, conférences, films et spectacles autour du thème « Le Peuple, le Roi – De l’Église à l’Opéra ». Tout un programme qui a trouvé, partout à Marseille, l’adhésion d’un public venu en foule découvrir musiques anciennes et ensembles de haut vol !

Vers la fin du festival, parmi un chapelet de manifestations, quelques spectacles ont marqué les esprits : un programme de « Lamentations pour la Semaine Sainte » donné à l’Eglise de Saint-Cannat, pleine et envoûtée par la suavité, l’aisance vocale de Maria Cristina Kiehr (le 24 mars), ainsi qu’un féerique mixage de jonglerie et de musique pour luth intitulé « Bach en Balles » présenté en coda virtuose à La Friche de la Belle de Mai (le 27 mars).

M.C.Kiehr & J-M. Aymes (c) Catherine-PeillonLeçons & Ténèbres

Mystérieusement, au cœur de la liturgie pascale, on commémorait, à l’époque baroque, les souffrances du Christ, en chantant des extraits des Lamentations du prophète Jérémie : ce sont ces Leçons de Ténèbres qui, lorsque les spectacles d’opéra étaient interdit durant le Carême, offraient à entendre une dramatisation lyrique sur un sujet religieux. En France on connaît celles de Charpentier ou Couperin… moins celles de Colonna, Frescobaldi ou Veneziano qui ont été créée à Bologne, Rome, Naples… C’est autour de ces « Lamentations », interprétées avec une puissance expressive, à la fois chaleureuse, incarnée, mais aussi une certaine « distanciation » vocale à la texture diaphane, par Maria Cristina Kiehr, qu’a été conçue l’affiche. L’ensemble Concerto Soave, dirigé de main de maître aux claviers par Jean-Marc Aymes, s’est moulé dans le souffle de la soprano, enluminé par les cordes sensibles de Fabrizio Cipriani et Simon Pierre (violons), Cécile Véroles (violoncelle), nous a guidé vers des beautés baroques, dissonances en forme de larmes et douleurs, « Ténèbres », deuil et tourments qui ont bouleversé l’assistance. Un équilibre sonore d’un rare perfection : une « Leçon »… de musique !

Bach en BallesJongler les sons !

Quel merveilleux spectacle que celui donné par Vincent de Lavenère (jonglerie) et Eric Bellocq (luth)… et pas seulement pour les enfants, présents en nombre pour le dernier feu du festival 2016 ! On en a pris plein les yeux… et z’oreilles ! Comment décrire cette féerie : un ballet de balles qui virevoltent en l’air au rythme d’un choral, bulles translucides, sphères bleutées traçant dans l’espace des arabesques au gré de la persistance rétinienne, cloches tintinnabulant en harmonies avec les cordes du luth, percussions synchrones, sur quelques Suite, Prélude, Sarabande de Bach ? C’est éminemment virtuose ! Les notes s’enfilent et se défilent en guirlandes ; les balles s’accumulent jusqu’à six, sept… au dessus des têtes, jusqu’à l’ivresse ! C’est tendrement clownesque et gracieux : les mains chantent ! Du cirque voltigeur et de la musique en nuages ! A voir et revoir !

JACQUES FRESCHEL
Mars 2016

Photos : CD Lamentazioni chez Harmonia Mundi / HMC901952 – Maria Cristina Kiehr & Jean-Marc Aymes © Catherine-Peillon – « Bach en Balles » © Philippe Cibille

 


Eglise Saint-Cannat
4 Rue des Prêcheurs
13001 Marseille
04 91 90 85 47
http://marseille.catholique.fr/Saint-Cannat-les-Precheurs

 


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/