No country for Rabih Abou-Khalil... only music

No country for oud men…Vu par Zibeline

• 17 novembre 2013 •
No country for Rabih Abou-Khalil... only music - Zibeline

… only music, sans frontière ni barrière, par delà les clivages et le sectarisme primaire. No country for Rabih Abou-Khalil, mais un seul lieu, celui où s’agrègent les cultures, où se métissent les traditions. Sa musique est à son image : généreuse, colorée, inventive, savoureuse, humoristique… Son quintet est à l’image de sa musique : pluriel, métissé. Autour de ce libanais de souche, un américain, Jarrod Cagwin, batteur, percussionniste, dompteur de peaux, vendeur de rêves, un tubiste français, également bassiste, compagnon de route du maître, l’immense Michel Godard, un sarde et quel sarde ! Gavino Murgia : diabolique au saxophone soprano, d’une inventivité mélodique étonnante, et méphistophélique au chant, basse profonde à la voix rocailleuse jonglant avec le do grave en dessous de la portée en toute décontraction. Ajoutez à ce quatuor un italien, Luciano Bondini, accordéoniste virtuose au jeu ample et subtil et le quintet est complet, prêt à bondir, à rugir de plaisir. Et pendant presque deux heures dans des déambulations mélodiques gorgées de lumière, chahuté par des rythmiques complexes, le public de l’Auditorium du Thor a pu savourer les titres de l’album Hungry people, transporté par ce magicien du oud dans un endroit imaginaire… là-bas.

CHRISTOPHE FLOQUET
Novembre 2013

Photo : Rabih-Abouh-Khalil-c-X-D.R.jpg

Le Rabih Abouh-Khalil quintet méditerranéen a joué à l’Auditorium Jean Moulin, au Thor, le 17 novembre

Auditorium Jean Moulin
971 chemin des Estourans
84250 Le Thor
04 90 33 96 80
http://www.artsvivants84.com/