Vu par Zibeline

La Roque d'Anthéron : dernier coup de projecteur sur une belle édition en 2017

Nécessaire transmission…

• 15 août 2017 •
La Roque d'Anthéron : dernier coup de projecteur sur une belle édition en 2017 - Zibeline

Le 37ème Festival international de piano La Roque d’Anthéron s’est achevé avec deux superbes artistes en récitals. Deux générations : le maître Abdel Rahman El Bacha et le jeune prodige français Lucas Debargue ! La musique est à l’image de la vie : une roue qui tourne… exigeante. On se doit, pour que l’art demeure à son plus haut niveau, de passer le témoin. Durant près d’un mois de festival, des centaines d’artistes ont participé aux 92 concerts programmés sur treize scènes, avec une fréquentation de 77230 entrées.
Zibeline s’en est largement fait l’écho (voir Boris Berezovsky « Dieu était en chaussettes » (21 juillet), Evgeny Kissin « L’exalté songeur » (22 juillet), Behzod Abduraimov « Un mutant à La Roque » (23 juillet),
Renaud Capuçon & Kit Armstrong « Mozart ou l’équilibre » (1er août), « La symphonie des oiseaux » « La Roque aux oiseaux » et Seong-Jin Cho « Chopin réincarné » (4 août), Matan Porat « Playlist de la lumière » et Momo Kodama « Calligraphies franco-japonaises » (6 août), Bruce Brubaker « Heure méditative » et Nicolaï Lugansky « Rachmaninov for ever » (7 août), Pierre Hantaï « Le-clavecin bien tempéré » et Nelson Goerner (12 août) « L’art de la légèreté ».

 

Trio_Wanderer_ClaireLeGoff_10082017-3
En 2017, le Trio Wanderer, l’une des plus fameuses références mondiales en matière de trio avec piano, fêtait ses trente ans d’existence. L’histoire de cette formation française est, depuis son origine, étroitement liée à celle de La Roque d’Anthéron. Du coup, les jeunes Ensembles en Résidence, invités au Festival, et qui ont fait le bonheur des concerts gratuits au village de La Roque ou en sillonnant « La Route de la Durance aux Alpilles », étaient des formations jouant en trio ! En plus de l’expérience des concerts, une dizaine de jours durant, elles ont pu profiter de master classes (publiques et gratuites) données par les maîtres présents.

 

Ensembles en résidence_© Christophe Gremiot_HD_15082017-13
Le 15 août, l’aventure s’achevait par la traditionnelle « Soirée des Ensembles en Résidence » qui propose, outre de découvrir de jeunes talents, de panacher les générations d’artistes, confirmés et prometteurs. Encadrés par les membres du Trio Wanderer ( Jean-Marc Phillips-Varjabedian au violon, Raphaël Pidoux au violoncelle et Vincent Coq au piano), secondés par les pianistes Claire Désert et Emmanuel Strosser, le violoniste Olivier Charlier et l’altiste Lise Berthaud, on a pu se faire une idée du talent des jeunes musiciens composant quatre beaux trios. Trois d’entre-eux sont français, diplômés (ou en passe de le devenir) du CNSMD de Paris, l’un est néerlandais-belge et bénéficie de l’enseignement particulier du Trio Wanderer au CRR de Paris. Tout ce beau monde à joué des transcriptions pour deux pianos à quatre mains ou des extraits de pièces de musique de chambre.

Trois trios avec piano

Ensembles en résidence_© Christophe Gremiot_HD_15082017-8

Le Trio Aden (Roxana Rastegar violon, Florian Pons violoncelle, David Salmon piano) a interprété trois mouvement du Trio n°3 de Brahms avec une belle cohésion, portée par un piano sensible , un souffle clair, un style et une virtuosité maîtrisés. Chacun de ses jeunes membres gagnera dans le futur, en panache, ampleur sonore et assurance.

 

 

Le Trio Metral (Joseph Metral violon, Justine Metral violoncelle, Victor Metral piano) est constitué d’une fratrie déjà lauréate du 1er Prix du Concours Joseph Haydn de Vienne. Leur interprétation de deux mouvements du Trio n°1 de Mendelssohn a été solide, mature, élégante et brillante. Une formation qui promet !

Ensembles en résidence_© Christophe Gremiot_HD_15082017-4

 

Ensembles en résidence_© Christophe Gremiot_HD_15082017-10Le Trio Mosa (Alexandra Van Beveren violon, Paul Stavridis violoncelle, Bram de Vree piano), le plus « nordique » des ensembles invités, a également été primé dans de nombreux concours internationaux. C’est dans Ravel qu’on l’a entendu : deux mouvement de son Trio avec piano joués avec vigueur, assurance, un violon qui a du caractère et un piano souverain.

 

 

 

 

Un trio original

Le Trio Märchen (Bertrand Laude clarinette, Manuel Vioque-Judde alto, Célia Oneto-Bensaïd piano) présentait une formation sortant du traditionnel violon/violoncelle/piano. Fort de personnalités artistiques à l’aura évidente, c’est l’ensemble musical qui aura le plus marqué les esprits avec des Pièces pour alto, clarinette et piano op. 83 de Max Bruch : clarinette d’une rare sensibilité, alto princier (à l’avenir assuré !) et du beau piano garantissant le ciment nécessaire à ces timbres riches et complémentaires.

Ensembles en résidence_© Christophe Gremiot_HD_15082017-3

JACQUES FRESCHEL
Août 2017

www.festival-piano.com

Soirée des Ensembles en Résidence, 15 août, Pac du Château de Florans
Photos © Christophe Gremiot / Trio Wanderer © Claire Le Goff