« La vérité sur la lumière » d'Audur Ava Olafsdottir est à retrouver aux Éditions Zulma

Naître pour pouvoir mourirLu par Zibeline

« La vérité sur la lumière » d'Audur Ava Olafsdottir est à retrouver aux Éditions Zulma - Zibeline

« Appelés en 2013 à élire le plus beau mot de leur langue, les Islandais ont choisi un substantif de neuf lettres désignant une profession médicale : ljosmodir, sage-femme. » Littéralement, « mère de la lumière ». Ainsi débute le dernier roman d’Audur Ava Olafsdottir, La vérité sur la lumière, dédié « à ceux qui s’en sont allés, à ceux qui sont ici en ce moment, à ceux qui viendront ». Toute une histoire ! De naissances, de morts… et d’aurores boréales. La narratrice de ce nouvel opus est sage-femme, comme beaucoup de femmes de sa famille avant elle, notamment sa grand-tante -dont elle porte le prénom, sans doute pas par hasard ! ; une femme à la forte personnalité, avec qui elle a vécu, qu’elle a accompagnée jusqu’à sa mort, dont elle a hérité l’appartement désuet, le mobilier vintage… et les nombreux papiers, prémisses d’une œuvre inaboutie. Des manuscrits composés des récits recueillis auprès de ces femmes des temps anciens qui, même au milieu des tempêtes, parcouraient à pied la lande islandaise pour aller aider les petits d’hommes à se frayer un chemin de l’ombre à la lumière, récits assortis de réflexions personnelles sur la vie, la planète et la lumière. Méditations métaphysiques, observations éthologiques, intuitions écologiques, dans ces fragments disparates, la narratrice semble se perdre. Ils sont pourtant comme le miroir du récit principal. Un récit disparate de prime abord lui aussi, qui semble aller au fil du temps et des événements anodins de l’existence, de bref chapitre en bref chapitre, sans propos évident. Déroutant, absurde, comme la vie humaine. Et comme la vie humaine, plein de hasards et d’aventures à embrasser. Car c’est de cela qu’il est question au fond. Et l’air de rien, l’écriture limpide et poétique de l’autrice conduit son héroïne de la pénombre à la lumière, de la tempête à l’accalmie. Les pièces du puzzle s’assemblent, sans commentaire superflu, sans fioritures inutiles. C’est tout le talent (et le charme) d’Olafsdottir que de suggérer ainsi… et donner des ailes à l’imagination des lecteurs.

FRED ROBERT
Novembre 2021

La vérité sur la lumière d’Audur Ava Olafsdottir
(traduit de l’Islandais par Éric Boury)
Éditions Zulma 19,50 €