Un dîner chez Min, polar shanghaën aux accents politiques de Qiu Xiaolong

Mystère et boule de rizLu par Zibeline

• 4 février 2021 •

Qiu Xiaolong a grandi à Shanghai : victime avec sa famille de la Révolution culturelle, il s’exile définitivement aux États-Unis après les événements de Tiananmen. Le regard que porte l’auteur sur la société chinoise actuelle et son Parti unique est acéré et glaçant, que ce soit pour dénoncer la corruption des dirigeants, la pollution ou la dérive mercantiliste de l’« économie socialiste de marché ». Dans Un Dîner chez Min, l’on retrouve l’inspecteur Chen Cao, héros d’une série de déjà onze romans. Cet alter ego de l’auteur étudie comme lui la littérature [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous