Des têtes d'affiches plutôt consensuelles au festival Avec le temps

Musiques de notre tempsVu par Zibeline

Des têtes d'affiches plutôt consensuelles au festival Avec le temps - Zibeline

Mélissa Laveaux, Feu ! Chatterton, L’Impératrice, Juliette Armanet ou encore La Femme étaient les têtes d’affiche du festival Avec le temps.

Que du lourd ! Après deux années de frustration, la coopérative Grand Bonheur, organisatrice du festival Avec le temps, a misé sur une programmation de luxe. Des artistes qui cartonnent et qui garantissent de belles fréquentations, à l’heure des concerts debout, sans masque ni jauge. Et à part l’annulation à la dernière minute de la soirée réunissant Noé Preszow et Gaëtan Roussel* pour raisons… médicales, l’édition 2022 du festival a tenu ses promesses. Mélissa Laveaux a troqué le folklore haïtien revisité contre des figures féminines héroïques oubliées ayant défié le poids des sociétés sexistes et patriarcales. Si la chanteuse et musicienne canadienne n’a rien perdu de sa trempe émancipatoire ni de son aisance scénique, ses nouvelles berceuses en mode pop rock ne recouvrent pas le souffle ni l’originalité de ses précédentes compositions.
Groupe le plus en vogue du rock français, Feu ! Chatterton a joué dans un 6mic à guichets fermés. Dans la veine électro de leur troisième album Palais d’argile, réalisé avec Arnaud Rebotini, les cinq trentenaires proprets et lettrés livrent un show rigoureux, savamment dosé entre morceaux dansants et planants, guitares et synthétiseurs, noirceur et légèreté. On ne peut que reconnaître à la bande à Arthur Teboul de la pertinence dans leur retranscription de l’époque.
Lumières travaillées, enfilade de demi-boules à facettes, cœurs clignotant accrochés au torse, la scénographie de la tournée de L’Impératrice qui démarre ce soir-là à Vitrolles est particulièrement léchée. Derrière la chanteuse Flore Benguigui et sa voix sensuellement acidulée, les cinq musiciens envoient une pop disco aux effets vintage accrocheurs. Le succès international tient à peu de choses… Décidément indémodable, le disco est aussi remis au goût du jour par Juliette Armanet, devenue en quatre ans un phénomène inattendu de la chanson française. Dans un Silo comble, la chanteuse lilloise, tiraillée entre France Gall et Véronique Sanson, sait donner de la voix, langoureuse et incandescente. À l’image d’un récital, version modernisée d’une émission des Carpentier, qui se partage entre mélodies mélancoliques et boum à paillettes. De toutes ces têtes d’affiche, La Femme est sans aucun doute la plus inspirée comme la plus intrigante. Car la plus inclassable. Cold wave, surf pop, yé-yé, électro rock, post punk… les étiquettes valsent autant qu’alternent les voix féminines et masculines. Avec une dose de subversion qui ne fait qu’augmenter le plaisir.
LUDOVIC TOMAS
Mars 2022

Le festival Avec le temps s’est déroulé du 2 au 13 mars dans différents lieux, à Marseille et alentours.
* concerts reportés au 21 octobre.

Photo Juliette Armanet © Joffrey Wingroove