Vu par Zibeline

Rencontres avec des inconnus photographiés par Alejandra Carles-Tolra, sur les murs de Toulon

Murmures photographiques

• 21 mars 2019⇒15 juin 2019 •
Rencontres avec des inconnus photographiés par Alejandra Carles-Tolra, sur les murs de Toulon - Zibeline

Sur les murs du centre ancien de Toulon, certains croisent le regard fixe des inconnus photographiés par Alejandra Carles-Tolra, d’autres marquent une pause, d’autres encore n’y prêtent pas attention. C’est le risque implicite. Mais ceux qui se laissent guider par un instinct aujourd’hui rôdé -l’espace urbain vivant a été ouvert en 2017- sont interpellés par ces visages masqués, anonymes, plaqués sur un fond rouge identique qui amplifie l’effet d’uniformisation des apparences. Ils sont muets, comme empêchés, la tête parfois recouverte d’un masque-coiffe anti-pollution : seul le style de leur « Khan trang » détermine leur personnalité, unique signe distinctif, à la fois incarnation de leur statut social et accessoire de mode et de beauté. Ce retour aux sources de la rue pour Saving Face prend tout son sens ici et comble de joie la photographe barcelonaise basée à Londres. À cette série s’ajoute, dans un genre documentaire, un travail sur l’équipe féminine de rugby de l’université Brown aux États-Unis. Cadres serrés sur des corps en souffrance, plans larges sur la dynamique collective : The Bears met en valeur « les dualités qui définissent ce sport et ses joueuses : la violence et la grâce, la force et la faiblesse, le masculin et le féminin » des joueuses. Une manière pour Alejandra Carles-Tolra de « remettre en question les idées préconçues à propos de l’identité féminine et élargir sa signification ». Que signifie être « une rugby girl » ? Cela existe-t-il vraiment ? Et, plus largement, de poursuivre son questionnement sur « comment notre perception de l’identité d’un individu est influencée ».

Au total, en écho au Théma « Saïgon » et « Féminin masculin » du Théâtre Liberté qui signe le commissariat de l’exposition, 23 photographies ponctuent le parcours de la place de l’Équerre à la place Camille Ledeau, dans ce périmètre rénové sous l’impulsion de Jacques Mikaélian, initiateur du projet de la Rue des Arts.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Avril 2019

Rencontres avec des inconnus
jusqu’au 15 juin
Théâtre Liberté, Toulon

Photo : The Bears © Alejandra Carles-Tolra


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr