Lancement des réalisations du groupe artistique Les Pas Perdus pour MP2013

Movies qui mouventVu par Zibeline

Lancement des réalisations du groupe artistique Les Pas Perdus pour MP2013 - Zibeline

Le groupe artistique Les Pas perdus, «association nomade adepte des jeux de mots et des couleurs vives» proposait le 29 janvier aux Variétés une «soirée mouvementée», relevée au jus de gingembre offert en fin de projection. Mouvementée, la soirée ne le fut -et c’est heureux- qu’au travers des trois «movies» proposés. Tous trois témoignant d’une belle énergie créative pour faire «bouger» le monde et, sous des dehors farfelus, d’un sacré travail ! La balle au bond, réalisé par le plasticien Guy-André Lagesse dans le cadre du projet Footsak, enchaîne dix micro-fictions nées des échanges autour du ballon rond avec des africains rencontrés pendant la préparation de la Coupe du monde de 2010, en Afrique du sud. D’Alger à Durban, d’un shoot sahraoui impossible devant des poteaux en perpétuel mouvement, se transformant en tir à balles réelles à la fabrication d’un ballon froufroutant créé à partir de sacs plastique glanés dans les buissons, en passant par les extravagants maquillages et costumes des supporters, se dessine une Afrique effervescente, inspirée, inventive. Là où les ancêtres mènent la danse, un film «plus ou moins» de l’architecte Doung Answaaar Jahangeer et du même Lagesse, se définit comme un «walk movie». Marche des deux réalisateurs des squats de Cato Manor au centre de Durban. Entre passé ségrégationniste et présent post apartheid, des écrans s’ouvrent dans les murs, les ancêtres apparaissent, disparaissent dans le ciel ou le caniveau. Subtilité des impressions croisées, des superpositions, dynamisme de la ville visible et invisible. La promenade du jardin des souhaits bricolés de Catherine Terrier et de Lagesse, auto-documentaire sur l’expérience du groupe dans l’ancienne cité minière de Bruay-La-Buissière, se dit «une œuvre de presque rien et de pratiquement tout». Accoucher les habitants de la région devenus «des occasionnels de l’art» de réalisations plastiques visuelles et sonores abouties, libérer les regards sur ce lieu traversé de souvenirs, faire surgir dans le paysage un art brut qui transforme, bouleverse, étonne jusqu’aux auteurs eux-mêmes des projets, orchestrer avec humour, bonhomie, respect, les idées de chacun, créer un jardin commun cultivé de désirs, d’histoires, d’émotions. Un parti-pris poétique drôle, émouvant, optimiste et jubilatoire !

ÉLISE PADOVANI

Février 2013

 

Cette soirée a marqué le lancement des réalisations du groupe artistique Les Pas Perdus dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture. À suivre sur www.lespasperdus.com

Cinéma Les Variétés
37 rue Vincent Scotto
13001 Marseille
facebook.com/Cinemalesvarietes