Vu par Zibeline

Mondofoly ou les ravages de la finance, un spectacle de La Fabrique des petites utopies

Mondofoly, l’altercirque

Vérifier les jours off sur la période
Mondofoly ou les ravages de la finance, un spectacle de La Fabrique des petites utopies - Zibeline

La Fabrique des petites utopies signe un spectacle à charge sur les ravages de la finance.

La référence au fameux jeu de société n’est pas que dans le titre. La scène de ce Mondofoly est une reproduction géante du plateau avec ses dés, ses cases chance, caisse de communauté et prison. Pour animer la partie, un pétrolier saoudien, un trafiquant de drogue, une journaliste brésilienne haute en couleurs, un militaire pacifiste et l’incontournable cynique banquier. Pendant plus d’une heure et demie, ce petit monde va feuilleter le livre noir du capitalisme financier mondialisé. L’évasion fiscale, les politiques d’austérité, la crise de la dette grecque, les navires poubelles, l’immoralité de l’industrie agroalimentaire, l’insatiabilité des investisseurs chinois, le pillage du continent africain ou encore la course à la construction immobilière. Les cas d’école sont légion et aboutissent tous au même constat : l’inconséquence d’un système dont le maître mot est la rentabilité sans limite au détriment du respect de l’humain et de son environnement. Le sujet est globalement abordé de manière pertinente et on ne se plaindra pas d’un propos percutant et convaincant. Le parti pris d’un cirque très théâtralisé au discours martelé amoindrit en revanche la portée poétique. Les numéros de voltige et d’acrobatie donnent heureusement une bouffée d’oxygène et de rêve. Et quand on apprend que le jeu prétendument inventé par Charles Darrow s’inspire en réalité d’un modèle plus ancien conçu par Elizabeth Magie au début du XXe siècle (le personnage apparaît sur un fauteuil roulant vers la fin du spectacle) et qu’il a été initialement imaginé « pour lutter contre les monopoles et la spéculation immobilière », on recommence à croire aux utopies.

LUDOVIC TOMAS
Février 2019

Les représentations de Mondofoly ont eu lieu du 8 au 10 février au Village Chapiteaux du Prado, Marseille, dans le cadre de la Biac

Photo : Mondofoly -c- Alice Dufour-Féronce