Des scultures engagées où s'associent le metal et le verre

Mona Hatoum, Sans titre

Des scultures engagées où s'associent le metal et le verre - Zibeline

Pour mener à bien son projet de créer une pièce unique alliant le métal et le verre, Mona Hatoum procède par résidences de recherches successives et de partages de compétences. À plusieurs reprises, elle s’immerge chez Arnoux-Industrie, au plus près des ouvriers spécialisés, pour appréhender toutes les possibilités techniques offertes par le métal. Là, elle a apprend à tordre le métal, à tailler de grandes cages en acier réalisées à partir de fer à béton armé… De la même manière, Mona Hatoum se fondra dans l’équipe de souffleurs de verre du Centre international de recherche sur le verre de Marseille (Cirva) pour résoudre d’autres problèmes techniques, de cuisson, ou encore pour travailler sur le rapport à la couleur…

Mona Hatoum a utilisé dans un premier temps la performance avant de se tourner vers la vidéo, l’installation et la photographie, et aujourd’hui la sculpture : ses œuvres abordent des problématiques liées à la confrontation, à la violence, à l’oppression, au voyeurisme, souvent en relation avec le corps, mais également des thèmes comme l’exil, l’enfermement, la frontière… À l’instar de l’ensemble de son œuvre, cette nouvelle création s’inscrit dans une démarche très engagée.

L’œuvre réalisée grâce aux savoir-faire des équipes d’Arnoux-Industrie et du Cirva sera présentée en janvier 2013 à la Friche dans le cadre de «Ici et Ailleurs». Dans le même temps, une exposition monographique sera organisée à la Chapelle des Pénitents noirs à Aubagne le Frac dans le cadre du projet Ulysse.

 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Mai 2012

 

Repères

Née en 1952 à Beyrouth de famille palestinienne, Mona Hatoum n’a jamais cessé de voyager pour des raisons historiques (la guerre civile au Liban), universitaires (enseignement à Londres, Maastricht, Cardiff, Paris) ou artistiques (résidences en Grande-Bretagne, Canada, Etats-Unis…). Aujourd’hui elle habite à Londres et à Berlin. En 2004, Mona Hatoum reçoit le Prix Sonning pour sa contribution majeure à la culture européenne, ainsi que le prix Roswitha Haftmann décerné chaque année à un artiste contemporain. La fondation Querini Stampalia lui a consacré une exposition personnelle dans le cadre de la Biennale de Venise de 2009.

 

Résidence

De mars à juillet 2012

 

Arnoux-Industrie

Installée à Aubagne depuis 1894, cette entreprise est spécialisée dans la chaudronnerie industrielle inox : mobilier industriel, usinage mécanique, découpe de tôle acier et inox, pliage de tôle acier fine, confection de passerelles acier, de containers… Arnoux-Industrie a déjà accueilli en résidence l’artiste Sarkis pour la réalisation des décorations du Parvis de la Défense à Paris.

 

Cirva

Créé en 1983 et installé depuis 1986 dans un ancien bâtiment industriel de Marseille, le Cirva est un atelier de recherche et de création contemporaine qui accueille des plasticiens, des designers ou des architectes ayant des pratiques variées et désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice.

 

Coproduction

MP 13, Arnoux-Industrie, Cirva