La Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale fait le plein pour un magnifique concert/conférence autour du compositeur Darius Milhaud.

Milhaud triomphe à l’Alcazar !Vu par Zibeline

• 15 novembre 2014 •
La Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale fait le plein pour un magnifique concert/conférence autour du compositeur Darius Milhaud. - Zibeline

On n’en revient pas ! A la fin du concert, après bientôt deux heures, alors que le violoniste Da-Min Kim, admirable « Super soliste » de l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, en termine avec les pirouettes acrobatiques du Bœuf sur le toit, que Marie-France Arakelian plaque au piano les ultimes accords du célèbre refrain revisité en sambas multiformes par le compositeur provençal, le public se lève et acclame les artistes.

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance ! Proposé par l’Opéra de Marseille en collaboration avec l’équipe du Département Musique de l’Alcazar, ce concert-conférence, le 15 novembre, n’avait pas a priori de quoi attirer les foules. Il faut dire qu’en France, paradoxalement, on a parfois tendance à négliger notre propre patrimoine… Alors avec Darius Milhaud, même à Marseille où il est né en 1892, on ne s’attendait pas à pareil succès. Ce nonobstant, la salle a été comble… et même refusé du monde !

Du coup, on s’interroge sur les secrets d’une telle réussite ? La qualité de la programmation annuelle y est pour beaucoup : elle fidélise un public autour de la musique classique. Les concerts à caractère pédagogique sont gratuit, et les artistes ou les intervenants de premier ordre. Ainsi, en brillant conférencier, Lionel Pons a guidé l’auditoire dans les méandres biographiques du compositeur, avec toujours une anecdote en réserve ou quelques digressions pimentant un discours érudit, jamais ennuyeux. Le musicologue a présenté, analysé finement les opus au programme : la Sonate pour violon et piano, les textes chantés sur la poésie de Francis Jammes, des Poèmes Juifs, comme les étonnantes Soirées à Petrograd interprétées avec goût et clarté par le baryton Mikhael Piccone.

Un pari gagné haut la main pour une recette qu’on retrouvera en février autour de Debussy !

JACQUES FRESCHEL

Novembre 2014

Photo : Da-Min Kim © Patrice Vivien

Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/