Les Arts Éphémères de Maison Blanche, une édition 2017 sur le thème de la détente

Mi-temps à Maison BlancheVu par Zibeline

Les Arts Éphémères de Maison Blanche, une édition 2017 sur le thème de la détente - Zibeline

Clin d’œil à la Capitale Européenne du Sport, la manifestation des Arts Éphémères a présenté sa 9ème édition autour du thème de la détente, choisi avec humour par les deux commissaires : Isabelle Bourgeois et, pour sa première participation, Martine Robin, directrice du Château de Servières. Celle-ci a loué l’implication des 24 artistes (dont 7 femmes seulement…) jouant sur la polysémie du mot, y répondant avec malice ou émotion avec des œuvres qui évoquent la tension ou le relâchement, le conflit ou le repos, et la liberté imprévue du parc et du plan d’eau. Si certains ont voulu évoquer la relaxation (Hélène Garcia et son espace détente, Laurence Lagier et sa table de ping-pong dans un salon de la bastide), un désir d’évasion se manifeste avec le bateau pneumatique accroché par des élastiques de Laurent Le Forban ou les rames d’une barque installées dans un cèdre par Gerlinde Frommherz. Cependant des pièces plus graves, engagées, évoquent les problèmes sociaux et politiques : on est saisi par la construction flottante de gilets de sauvetage orange d’Olivier Nattes, rappel des naufrages des migrants, par le détournement du drapeau américain en barres de saut hippiques désordonnées de Mounir Fatmi, tout comme par le portrait de Karim Benzema par Karim Ghelloussi, découpé à la scie sauteuse, qui souligne le racisme latent. Si les matériaux utilisés sont parfois de récupération (frites de piscine de Laurent Perbos, mobilier de Pierre Combelles), ils ont aussi des aspects plus précieux comme les céramiques émaillées de Frédéric Coupet ou de Florence Lenain (première collaboration avec la biennale P’(ART)cours de Bruxelles). La poésie s’impose avec la pièce d’Étienne Rey : son miroir souple sans tain tremble entre les arbres, joue sur les reflets. Soulignons la présence de travaux d’élèves de l’ESADMM, ceux des Ateliers publics, aussi une chorégraphie du Pôle National Supérieur Danse PACA et un impressionnant duo de sangles et mât chinois de la Cie S’évapore pour l’inauguration.

CHRIS BOURGUE
Juin 2017

Les Arts Éphémères de Maison Blanche se sont tenus du 18 mai au 9 juin à Marseille, dans le parc de la Mairie des 9e/10e arrondissements.

Photo : Installation d’Olivier Nattes © Chris Bourgue