Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Une poignée de gens, ou le pouvoir évocateur de l'univers ferroviaire, par le Vélo Théâtre

Mettre du cœur au voyage

Une poignée de gens, ou le pouvoir évocateur de l'univers ferroviaire, par le Vélo Théâtre - Zibeline

Une poignée de gens, c’est vous, c’est nous, parce que l’expérience du train, de la gare, de l’attente dans une salle des pas perdus est commune à tous. Le Vélo Théâtre a décidé de « faire société » et propose une nouvelle création nourrie du pouvoir évocateur de l’univers ferroviaire. Pour que ce soit chaleureux, deux agents rêveurs et approximativement anglophones vous accueillent et vous installent. Chacun son siège, chacun son numéro, mais leur tentative de mettre de l’ordre n’est pas très crédible. Non, leur credo à eux, c’est plutôt la poésie, d’ailleurs ils commencent par « distiller de douces pensées » à la cantonade. « Et pour vous, c’est quoi le bonheur ? » demandent-ils, tels les Jean Rouch et Edgar Morin du XXIe siècle*. « Manger », répond l’un ; « avoir des amis avec qui rigoler » répond l’autre ; « mon chat », dit une troisième… Fabien Cartalade, joueur de trombone la nuit, homme de ménage le jour, souligne par ses notes et ses pensées amplifiées l’atmosphère paradoxale de ce spectacle. Pleine d’une nostalgie et d’un espoir tenaces, car le bonheur, « c’est quelque chose qui ne peut pas durer », et d’ailleurs, « ce n’est pas une finalité en soi, c’est une manière de voyager ».

GAËLLE CLOAREC
Juin 2017

* En référence au film Chronique d’un été réalisé en 1960, où les auteurs posaient cette question aux passants

Une poignée de gens… quelque chose qui ressemble au bonheur a été vu au Théâtre Massalia, Marseille, le 27 avril

Photo : © Vélo Théâtre


Théâtre Massalia
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 70
http://www.theatremassalia.com/