Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Continuer, un 11ème roman bouleversant de Laurent Mauvignier

Mère courage

Continuer, un 11ème roman bouleversant de Laurent Mauvignier - Zibeline

« Effondrée devant la télé […] ou affalée, le dos à moitié cassé sur une chaise dans la cuisine, en train de boire une bière devant un cendrier plein, en robe de chambre, pâle, défaite.. ». Sibylle n’a pas toujours été ainsi. Il fut même un temps où elle avait un brillant avenir devant elle : future chirurgienne, et auteure d’un roman qui allait être édité. Mais tout cela a volé en éclats. Quand, des années plus tard, son fils Samuel commence à décrocher, à se perdre dans de sales fréquentations, elle réagit enfin. Elle qui est parvenue, malgré tout, à « continuer », organise un long voyage dans les étendues sauvages du Kirghizistan. Une échappée à cheval, afin qu’il reprenne goût à la vie… Continuer, telle est l’injonction lancinante, et finalement porteuse d’espoir, du onzième roman de Laurent Mauvignier. Un roman superbe, poignant, qui s’ouvre dans les alpages kirghizes, sur une scène digne d’un western. Et il y en aura d’autres, des épisodes haletants, au fil de ce récit de voyage et d’aventures très subtilement construit ; car chaque étape y offre l’occasion de retours en arrière, qui creusent l’histoire et lui donnent une belle densité humaine et psychologique. Dans ce décor farouche, où la nature écrase parfois les hommes, mère et fils, peu à peu, se rejoindront…ce qui n’était pas gagné d’avance. Aucune mièvrerie, aucune sensiblerie, inopportunes dans cet espace immense, mais beaucoup de sensations, d’émotions, et le retour du désir. Dans ce roman, on parle peu, tout est à fleur de peau. Car, Continuer relate une reconquête, celle de l’autre (le fils presque perdu) et celle de soi. L’histoire d’un dialogue difficilement retrouvé. Et une leçon d’humanité. Car dans les montagnes kirghizes planent des fantômes et des cauchemars, qu’il faudra bien affronter pour parvenir à  comprendre, comme le dit Samuel, qu’ « aller vers les autres, c’est pas renoncer à soi. »

FRED ROBERT
Septembre 2016

Continuer
Laurent Mauvignier  
éd. de Minuit,     17 euros
Laurent Mauvignier sera présent aux Correspondances de Manosque du 21 au 25 sept.
04 92 78 67 83 /  correspondances-manosque.org