Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les gratitudes de Delphine de Vigan : émouvant roman sur la vieillesse

Merdi pour tout

Vérifier les jours off sur la période
Les gratitudes de Delphine de Vigan : émouvant roman sur la vieillesse - Zibeline

« Tu comprends, c’est le vrai mot qui se débraille. Et puis ça ne sert à rien tout ça, je sais très bien comment ça va finir. À la fin, il n’y aura plus rien, plus de mots, tu comprends, ou bien alors n’importe quoi, pour remplir le vide. Tu imagines, un monospace…un monoglotte de vieille peau, toute solifère… » Michka a été correctrice ; elle connaît la valeur des mots. Mais voilà qu’aujourd’hui ils lui échappent. Comme lui échappent, irrémédiablement, ses repères, son équilibre et tout le reste. Le dernier roman de Delphine de Vigan traite d’un sujet plus que plombant, la fin de vie. Mais elle le fait sur un rythme alerte (le livre se dévore), avec une fantaisie verbale et une telle empathie qu’on en ressort la joie au cœur, malgré l’EPHAD, les vieux, la mort. Il faut dire que Michka n’est pas n’importe qui. La vieillesse et la maladie ne lui ont fait perdre ni son humour, ni son mordant, ni son imagination, ni sa liberté intérieure. Elle garde aussi le rêve de retrouver les gens qui l’ont cachée pendant la guerre pour les remercier. Face à elle, Marie et Jérôme, dont la narration fait alterner les points de vue. Elle est une amie, la fille que Michka n’a jamais eue. Lui est orthophoniste à la maison de retraite. Tous deux racontent sans fard la lutte mot à mot que mène d’abord la vieille dame avant d’abandonner, leur désarroi face à son inéluctable déclin, et la tendresse qu’ils ont pour elle. Car elle le vaut bien, elle qui sent les choses et sait, eh oui, trouver les mots pour les guider, les aider à prendre certaines décisions importantes. Les gratitudes est un roman d’amour et de reconnaissance. Pas un de ces récits à l’eau de rose, pleins de bons sentiments faits pour tirer les larmes. Non, juste un beau roman, émouvant et drôle, plein de chaleur et de vie, malgré la mort qui rôde. Une histoire qui parle à chacun et rappelle combien il importe de savoir dire à temps « un vrai merci » à ceux qui comptent.

FRED ROBERT
Avril 2019

Les gratitudes Delphine de Vigan
éditions Jean-Claude Lattès, 17 €