Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La nourriture fait l'Art avec l'exposition Cookbook de Nicolas Bourriaud et Andrea Petrini

Menu complet à La Panacée

• 18 mars 2019⇒12 mai 2019 •
La nourriture fait l'Art avec l'exposition Cookbook de Nicolas Bourriaud et Andrea Petrini  - Zibeline

Comme dans certains plats raffinés, où on cesse de vouloir essayer d’identifier les mets qui le composent, peut-être qu’entre les pièces proposées dans le Cookbook de Nicolas Bourriaud et Andrea Petrini vaut-il mieux ne pas chercher qui est qui. L’exposition, qui confronte, sur un « pied d’égalité », propositions de plasticiens et de cuisinier(e)s, brouille les codes. Ce qui était considéré comme un « crime de lèse-majesté » (Bourriaud) en 2013, lors de la première édition de Cookbook à Paris –exposer côte à côte des œuvres d’art et des exercices visuels produit en marge de l’activité principale des chefs- fait aujourd’hui totalement partie des habitudes. Les outils (tant la photographie, que les matières comestibles, ou les expériences chimiques) sont à tout le monde, et les statuts s’interpénètrent. Les (grands) cuisiniers ont intégré, dans leur pratique et leur univers, le langage de l’art contemporain, et les artistes continuent de s’approprier la nourriture dans une réflexion qui progresse (depuis les fruits et légumes d’Arcimboldo, en passant par Journiac et sa Messe pour un corps en 1969, qui proposait au public de manger le boudin qu’il avait produit avec son propre sang).

Donc : il y a à boire et à manger à La Panacée. Du grandiloquent (Rêverie, l’installation zen de Jordan Kahn, chef concepteur du restaurant Vespertine à Los Angeles, allongeant les visiteurs sur des copeaux de bois parfumés, une vidéo de ciel étoilé au plafond et musique planante), du minimalisme documentaire et social (le pertinent Cosa mangiare de Nicolas Daubanes, qui relève et photographie les stratagèmes des prisonniers pour confectionner des ersatz de leurs mets préférés), du conceptuel sensitif (le chef brésilien Alberto Landgraf recrée les sensations d’un repas dans des boites à fouler des pieds avec 4 element in a box leading to confort)… Un mélange qui laisse perplexe : que fallait-il démontrer finalement ? Un continuum toujours plus fusionnel entre nourriture et art ? Comme on en était déjà convaincu, on en laisse pas mal au bord de l’assiette.

ANNA ZISMAN
Mars 2019

Cookbook’19
jusqu’au 12 mai
La Panacée, Montpellier

Photo : Beth Galton, Cut Food turkey, Marlborough Photo : Beth Galton

 


La Panacée
14, rue de l’Ecole de Pharmacie
34000 Montpellier
04 34 88 79 79
lapanacee.org