Le Machado Quartet à Vitrolles

Mêler les couleursVu par Zibeline

Le Machado Quartet à Vitrolles - Zibeline

Trois fois reporté, le concert du Machado Quartet était enfin accueilli au domaine de Fontblanche grâce à l’association Charlie Jazz pour Majakka, « le phare » en finnois, précise le pianiste Jean-Marie Machado, qui rassemble ici des pièces qui, jalonnant son parcours prolifique, cultivent une luminosité semblable, puisant dans la palette des impressionnistes espagnols et de la musique brésilienne. « C’est l’histoire de mélodies qui ont parcouru mon chemin, l’ont ouvert » sourit-il en présentant ses complices, le violoncelliste Vincent Segal, le percussionniste Keyvan Chemirani, et le saxophoniste Jean-Charles Richard. On se laissait ainsi porter par les compositions anciennes extraites de l’album La Main des saisons qui s’inspire de poèmes de Fernando Pessoa : Bolinha et son thème ostinato tournoyant, l’intimiste Un vento leve, ou Emoção de alegria et son saxophone baryton somptueux. Le violoncelle lyrique de La lune dans la lumière tisse une atmosphère nocturne où le piano, ici minimaliste, glisse sa délicatesse pailletée. La mer des pluies, écrite pour ce quartet, comme Outra Terra et son humeur voyageuse offerte en bis, ou Les pierres noires (« celles de la vraie Bretagne ») éclairées d’une lumière dynamique, chatoie sous les doigts du pianiste, poétique à l’instar d’une pièce de Debussy. Le sublime solo du piano dans Gallop impulse (gravé dans Impulse Songs) danse avec les percussions digitales qui jouent sur les registres, se font infimes, grondent, varient de hauteur, jamais d’intensité, rendent palpable l’infini. Le monde a rendez-vous dans ce jeu de reflets, passe des chromatismes occidentaux aux orientaux, multiplie les changements de rythmes et de mesure, le piano emprunte aux sonorités du cymbalum (juste deux tasseaux de bois posés sur les cordes modifient le son !), le violoncelle aux techniques de la guitare avec des « barrés ». Les improvisations bouleversantes d’invention et de poésie sont autant de bulles moirées où parfois se reflètent Les yeux de Tangati, se plaisent à nous surprendre à nous conduire sur des routes à la fois familières et nouvelles où l’art et l’âme fusionnent.

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2021

Le concert a été joué le 4 décembre, théâtre de Fontblanche, Vitrolles

Photographie : Jean-Marie Machado quartet © DR

Association Charlie Free – Le Moulin à Jazz
Domaine de Fontblanche
13127 Vitrolles
04 42 79 63 60
http://www.charliefree.com/

Théâtre Fontblanche
Allée des Artistes
13127 Vitrolles
04 42 75 25 00
http://www.vitrolles13.fr