Vu par Zibeline

Médée poème enragé, poème hypnotique de Jean-René Lemoine à Châteauvallon

Médée d’entre les siècles

Médée poème enragé, poème hypnotique de Jean-René Lemoine à Châteauvallon - Zibeline

Médée appartient à Jason jusqu’à la tombe et l’aime jusqu’à l’infanticide, son histoire est une suite tragique de crimes et de fuites, d’amour et d’exil. Le mythe a inspiré à Jean-René Lemoine l’écriture de Médée poème enragé, un texte en trois mouvements (Genèse, Exil, Retour) qu’il interprète, tel une statue antique, hiératique, le torse bandé par une toge noire moirée, la main frissonnante. Sa voix est cajoleuse, légèrement faussée, son crâne rasé, son visage maquillé, efféminé mais pas trop. À ses côtés sur scène Romain Kronenberg dont la création sonore est indissociable de sa parole enragée et des lumières ciselées. Les modulations de sa voix et de sa diction, les mouvements de son corps dans la lumière ou cueilli par la pénombre rythment la logorrhée. La parole est crue, le sexe est cru : à mots brûlants il dit bite et encule, mais la semence et le foutre semblent les seuls remparts contre le désespoir et la culpabilité de Médée. Ses mots s’entrechoquent quand il évoque la chute de Médée vaincue par la jalousie et la mort…

D’abord déstabilisante, l’interprétation de Jean-René Lemoine impose le silence : ses poses maniérées et précieuses, son phrasé sinueux, ses éclats noirs dans le regard, ses envolées lyriques sur l’éblouissement de l’amour, l’état d’être l’étrangère, l’irréversibilité de la trahison. On croirait que ses mains dansent autour de lui comme des papillons. À coup de brèves incursions d’items anglais (le « beauty case » de la mère) et de chansons dans toutes les langues, il s’empare de ce destin effroyable, l’actualise et en abolit toute distance historique. De là naît un chant hypnotique qui captive ceux qui se laissent envelopper par ses fulgurances et agace les réfractaires à son lyrisme baroque.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2016

Médée poème enragé a été donné le 18 novembre à Châteauvallon scène nationale Ollioules.

Photographie : Médée poème enragé © Alain Richard


Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com