Au musée Cantini, l'exposition consacrée à André Masson laisse sur sa faim

Masson sans contexteVu par Zibeline

• 13 novembre 2015⇒24 juillet 2016 •
Au musée Cantini, l'exposition consacrée à André Masson laisse sur sa faim - Zibeline

L’exposition André Masson, De Marseille à l’exil américain au musée Cantini est tellement mal ficelée que la question se pose. Certes le propos est circonscrit à une courte période de la sa vie : entre 1940, année de son installation à Montredon, et son retour en France en 1945 après ses années d’exil aux États-Unis. Certes l’exposition répond au souhait de ses enfants d’honorer la mémoire de Varian Fry qui l’accueillit à l’Emergency Rescue Committee à Marseille (centre de secours pour artistes et intellectuels). Alors, comment expliquer l’absence de tous documents, manuscrits, correspondances ou archives venant éclairer et contextualiser les œuvres ? Pourquoi ne pas opter pour un accrochage chronologique puisque cette période fut marquée par des épisodes cruciaux et des thèmes récurrents : la guerre qu’il connut dans sa chair sur le Chemin des Dames et marquera ses recherches sur les thèmes de l’enfouissement et de la germination ; les Antilles où il séjourna trois semaines et qui habiteront longtemps ses œuvres ; sa fascination pour la nature, particulièrement les grands espaces américains. Pourquoi ne pas évoquer clairement son influence sur les peintres américains, notamment Pollock, lui qui dès 1925 réalisa nombre de «tableaux de sable» aléatoires ? Pourquoi prévoir deux accrochages successifs (renouvellement d’une partie des dessins le 15 mars 2016) alors même que l’on reste sur notre faim dans des salles surdimensionnées ?… On sent, bien sûr, l’inquiétude, le tourment et la souffrance qui l’ont habité continuellement. Las, on ne mesure jamais l’intensité de cette expérience évoquée par ses mots : «C’est en Amérique que pour moi les choses ses sont concentrées, là où je suis allé le plus loin, où j’ai mûri.»

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2015

jusqu’au 24 juillet
Musée Cantini, Marseille 6e
04 91 14 65 25
www.marseille.fr

photo : Antille, 1943, huile, sable et tempera sur toile, 128 x 84 cm, musée Cantini, Marseille  © Claude Almodovar et Michel Vialle © ADAGP, Paris 2015