Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Metamorphose du tunnel boulevard National

Maryvonne Arnaud et Philippe Mouillon, Ex voto

Metamorphose du tunnel boulevard National - Zibeline

Le tunnel du Boulevard national est une cicatrice douloureuse de Marseille. Séparant la ville en deux, frontière sensible d’une zone particulièrement pauvre de la métropole, elle est aussi liée à un souvenir douloureux : durant les bombardements américains du 27 mai 1944, une des 800 bombes larguées sur la ville atterrit à l’entrée du tunnel où des Marseillais s’étaient réfugiés, et y fit plus de 300 morts.

Aujourd’hui l’interminable tunnel sale et irrespirable, assourdissant, va se transformer en cathédrale laïque… Au-delà de l’indispensable rénovation, éclairage, nettoiement opérés par les services compétents, les artistes veulent que la traversée du tunnel ne soit plus un moment que l’on oblitère mais un temps où l’on espère, où l’on formule un souhait comme dans les rites païens des églises, ou dans les contes.  Travaillant durant leurs périodes de résidences avec des groupes d’habitants (Planning familial, Foyer Saint Honorat, scolaires…) ils veulent fabriquer 150 caissons lumineux  qui contiendront leurs vœux, l’écriture de leurs souhaits, des photographies de parties anatomiques sur lesquels ils portent, des objets qui les symbolisent. Des cadenas aussi qui, comme sur les ponts, scelleront les serments amoureux.  Autant de projections imaginaires, personnelles, universelles, décalées, qui feront de ce lieu hostile une grotte mystérieuse, une caverne ouverte sur tous les imaginaires… que l’on traversera enfin comme un récit !

 

AGNES FRESCHEL

Mai 2012