Les Serments indiscrets mis en scène sans véritable souffle par Christophe Rauck au Gymnase

Marivaux plan planVu par Zibeline

• 20 mai 2014⇒23 mai 2014 •
Les Serments indiscrets mis en scène sans véritable souffle par Christophe Rauck au Gymnase - Zibeline

Aller voir, dans le cocon à l’italienne du Gymnase, un Marivaux qui tourne partout depuis 2013, a de quoi faire envie. Celui-ci est classique, mis en scène en costumes XVIIIe allégés et teintés d’une touche de jeans contemporains, avec des rideaux, des tapis et des meubles qui font théâtre sans faire décor, et des comédiens qui ont les âges des rôles : des pères vieux, des jeunes jeunes. Tout cela au service d’une œuvre de Marivaux, Les Serments Indiscrets, qui n’est a priori pas majeure : la comédie décline une fois encore les stades assassins de la naissance de l’amour dans des cœurs libres, soumis davantage à leurs propres contradictions qu’à la volonté de pères plutôt débonnaires. L’originalité de la pièce vient de là : ces «enfants» à marier sont privés de mère, et manipulés par une suivante abusive et son amant intéressé. Christophe Rauck met en scène le texte sans le desservir, mais sans véritable souffle (fin de tournée ? de saison ?). Les comédiens, inégaux, semblent un peu livrés à leurs envies, et tombent dans la caricature de leur rôle sans parvenir au comique : la suivante est bégueule, son coquin coquin, les pères balourds… les trois jeunes gens s’en sortent mieux : la jeune sœur est mutine et délicieuse, l’amoureux tout à fait passionné, et la fille à marier (Cécile Garcia-Fogel) revêche, révoltée et… dépassée par son propre désir. C’est là tout l’intérêt de la pièce, et il est certain qu’il transparaît !

AGNES FRESCHEL
Juin 2014

Les Serments indiscrets ont été joués au Gymnase, Marseille, du 20 au 23 mai

Photo : Les-Serments-indiscrets-c-Anne-Nordmann

Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/