Maître Jacques Rouvier !Vu par Zibeline

 - Zibeline

Quel bonheur de voir réunis, le grand pianiste et pédagogue Jacques Rouvier  et ses élèves (Conservatoire supérieur de Paris, Mozarteum de Salzbourg) pour un partage émouvant, de Schubert à Bernstein. « 35 ans de pédagogie, une cinquantaine de talents dans la carrière, de quoi combler de joie l’artisan que je suis ! ». Ils sont 9 ce soir-là pour communier avec leur ancien Maître qui tiendra les graves pour toutes les parties à 4 mains, comme un symbole : laisser les mélodies principales à la jeune génération, quel passage de témoin élégant ! Vahan Mardirossian et Rouvier lancent la nuit avec les Valses de Brahms opus 39; tout un univers populaire et académique parfaitement maîtrisé.  Anny Hwang, 23 ans, nous éblouit dans la Ballade de Chopin en fa majeur. David Kadouch est remarquable dans la plénitude du son, graves d’une profondeur incroyable. (Liszt Praeludium nach Bach). On retrouve, avec plaisir, le sensible David Fray avec Rouvier dans le best of du piano à 4 mains : La Fantaisie en fa mineur de Schubert. Le Maître s’efface avec tendresse devant le doigté éthéré de son ancien élève. Philippe Giusano, altière attitude,  est étonnant de virtuosité dans la Grande Polonaise brillante en mi bémol majeur de Chopin. Franck Braley nous rappelle que Rouvier est l’un des plus grands interprètes de la musique française  (Debussy, Ravel, Poulenc) : cet enseignement se lit dans la ferveur et la concision du jeune pianiste. Les sœurs Bizjak enflamment le Parc du Château de Florans avec un West Side Story décapant. Héritage et prolongement d’une carrière exceptionnelle, Maître et élèves au diapason pour une nuit sans fin. Une carte blanche aux mille couleurs, vibrantes !

Yves Bergé

Août 2012

 

Carte blanche à Jacques Rouvier. 10 08 2012

Festival La Roque d’Anthéron

www.festival-piano.com