Vu par Zibeline

Bilan de la Folle Histoire des Arts de la rue

Mais quelle histoire !!!

Bilan de la Folle Histoire des Arts de la rue - Zibeline

En cette année Capitale, la 4e édition de la Folle Histoire des Arts de la rue a élargi son territoire à six villes du département : Marseille bien sûr, Marignane, Lambesc, Charleval, Port-Saint-Louis-du-Rhône et Aureille. Soit une cinquantaine de spectacles, des compagnies d’Europe et de Méditerranée, dont 46% de compagnies locales, 11 créations, dont 4 in situ, plus de 200 artistes, près de 300 bénévoles dans 6 villes, durant 18 jours.

Après un démarrage enflammé les 3 et 4 mai (voir ici), les spectacles se sont succédé dans le département, et Sport Fictions a réjoui plus d’un millier de spectateurs à la gare (voir ici). Malheureusement le beau temps n’a pas été de la partie et certaines manifestations ont été perturbées ou annulées… Générik Vapeur a investi le J4 en installant de façon humoristique un 17e arrondissement, mini-village avec sa poste, son musée, son coiffeur, son bar…. et clôturé la manifestation avec Waterlitz, spectacle qui met en gloire son totem de métal de 19 mètres, monstrueuse vigie face au large. La Cité des Arts de la rue a proposé une soirée festive, réunissant habitants du quartier, artistes et visiteurs : Moteurs ! a proposé une déambulation ponctuée de musiques rock ou contry, chansons, dégustations avec les Grandes Carrioles, spectacles déjantés. On se rappelle surtout de Rouge de Tixus Marpey de la FAI-AR, joué dans les décombres dans un bain de vin rouge (de sang ?) et une mise à feu participative !

CHRIS BOURGUE
Juin 2013

Photo : Waterlitz-©-Jacques-Nicolas

La Folle Histoire s’est déroulée du 3 au 20 mai