Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Elise Otzenberger présente son premier long métrage, Lune de miel, à La Ciotat

Lune de miel… à Zgierz

• 1 juin 2019, 1 juin 2019 •
 Elise Otzenberger présente son premier long métrage, Lune de miel, à La Ciotat - Zibeline

Quoi de plus normal que de trouver des nouveau-nés dans un berceau ? Le Berceau du cinéma à La Ciotat, festival du premier film francophone offrait ce samedi 1er juin en avant première le film écrit et réalisé par Elise Otzenberger : Lune de Miel. Ce premier long métrage part d’une expérience autobiographique et d’une préoccupation partagée par tous ceux à qui on a, peu ou prou, volé leur histoire.

Anna et Adam, couple de jeunes Parisiens aux origines juives polonaises, sont invités à la commémoration du 75ème anniversaire de la destruction de la communauté juive de Zgierz, village natal du grand-père d’Adam. Adam qui mange du porc et n’a apparemment aucune nostalgie du pays de ses ancêtres, n’est guère emballé par ce voyage alors qu’Anna qui se sent plus polonaise que les Polonais bien qu’elle n’ait jamais mis les pieds là-bas, plus « juive » que ses propres parents, est surexcitée à l’idée de fouler le sol qu’a fui sa grand-mère et qu’elle fantasme. Laissant leur fils Simon aux bons soins de ses grands parents maternels, après les avoir accablés, en bonne mama juive, de moult conseils, la voilà partie avec son mari qui l’accompagne dans cette folle quête d’identité. Douloureuse pour elle, cocasse pour le spectateur. Car la réalisatrice a choisi la comédie pour raconter cette histoire de blessure intime. Et le couple, l’a rappelé Arthur Igual, le comédien qui incarne Adam, présent à cette projection comme la réalisatrice, n’est pas sans rappeler le clown blanc pondéré, pragmatique face à l’Auguste déluré, explosif. Le titre se veut antinomique : Lune de miel… à Ziegz, destination improbable s’il en est. La Pologne ménage bien des déceptions aux protagonistes ! La commercialisation de la Shoah dans une ville de Cracovie « dysneylandisée », le froid qu’Anna refuse de ressentir parce qu’elle prétend retrouver des sensations ancestrales, le bortsch qui n’a pas le goût de celui préparé par sa babouchka, le bled désert et moche où il sont attendus par une poignée de survivants, la vodka qu’Anna finalement ne supporte pas si bien que ça, la dispute entre Adam et Anna qui s’écrie qu’elle a épousé un juif antisémite !

Pourtant du miel, il y en aura aussi, la tendresse familiale triomphant de tout. Le film fait rire sans vulgarité, utilise les clichés en essayant de ne pas y tomber, et ménage de vrais moments d’émotion. Quand mère et fille se parlent enfin vrai et se retrouvent sur le terrain vague envahi d’herbes folles où autrefois habitait la grand mère, quand elles l’imaginent avant l’exil forcé, quand les quelques personnes qui se sont déplacées pour se souvenir de la destruction du village juif, rassemblées dans un cimetière dont les pierres tombales ont été volées par les Polonais, écoutent la prière du rabbin et la suite des noms des camps d’extermination. Les photos de famille qui ouvraient le film et qu’on retrouve à la fin, n’ont plus alors le même impact. La réalisatrice signe une comédie bien écrite dont les acteurs sont tous excellents ! En particulier le trio féminin ! Judith Chemla en tête campe une Anna hypersensible, un peu foldingue mais irrésistible, Irène Roüan, une mère post soixanthuitarde aux blessures cachées et Isabelle Candelier, une goy à chapeau à pompons très premier degré. Elise Otzenberg travaille sur un deuxième long métrage dont le thème sera encore familial et intime. On le souhaite aussi réussi.

Lune de miel sort en salles le 12 juin

ELISE PADOVANI
Juin 2019

Photo @Le Pacte


Eden Théâtre
Boulevard Georges Clemenceau
13600 La Ciotat
04 88 42 17 60
http://edencinemalaciotat.com/


La Ciotat Berceau du Cinéma
Hôtel Grimaldi-Regusse
18, rue Adolphe Abeille
13600 La Ciotat
06 23 92 59 52
http://www.berceau-cinema.com/