Vu par Zibeline

Pierre-Laurent Aimard et de fameux pairs présentaient le Pierrot lunaire de Schönberg en prélude au concert du 29 juillet à Forcalquier.

Lumineux Pierrot !

• 28 juillet 2016, 29 juillet 2016 •
Pierre-Laurent Aimard et de fameux pairs présentaient le Pierrot lunaire de Schönberg en prélude au concert du 29 juillet à Forcalquier. - Zibeline

En marge de ses soirées de concerts à Forcalquier, les Rencontres Musicales de Haute-Provence avaient prévu, le 28 juillet, une conférence illustrée à vertu pédagogique. Et comme maître d’œuvre, l’équipe réunie sous le blason des Queyras, avait convoqué un homme, certes discret dans sa posture, mais néanmoins un puits de sciences : Pierre-Laurent Aimard. Ce dernier a guidé le public, venu nombreux en matinée, à travers les méandres expressionnistes, l’écriture complexe et fine, bourrée de références, d’un chef d’œuvre de l’histoire de la musique, point d’ancrage d’une bonne part de la création au vingtième siècle : le Pierrot lunaire d’Arnold Schönberg. Entouré des musiciens qui devaient l’interpréter le lendemain en sa compagnie, au Cloître des Cordeliers, le pianiste a présenté, au moyen d’analyses à la fois savantes et accessibles, chacune des 21 pièces qui composent le cycle de mélodies : leur climat, les contextes littéraire, historique, les liens qu’entretiennent notes et mots, les symboles entourant les trois « personnages » tirés de la commedia dell’arte, la lune, Pierrot et Colombine, aux rythmes de valses enivrantes ou grotesques, obsessions en canons, paysages rougeoyants, jeux et combinaisons instrumentales… illustrées en toute décontraction par Nicolas Dautricourt au violon et à l’alto, Jean-Guihen Queyras au violoncelle, Sophie Cherrier aux flûtes, Chen Halevi aux clarinettes… Quant au chant, il fut traité dans un sprechgesang (parlé/chanté) maîtrisé à la perfection par… Salomé Haller ! Une artiste truculente et théâtrale à souhait, émouvante et captivante, à ne surtout pas manquer le 29 juillet !

JACQUES FRESCHEL

Juillet 2016

Rencontres Musicales de Haute Provence jusqu’au 30 juillet.

Le Pierrot lunaire d’Arnold Schönberg sera interprété le 29 juillet à Forcalquier.

Programme sur www.rmhp.fr

Photo Marie-Anne Baillon