Lucien Jacques, « ami supérieur » de Jean Giono

Lucien Jacques, l’ami de lumièreVu par Zibeline

• 29 octobre 2019⇒16 février 2020 •
Lucien Jacques, « ami supérieur » de Jean Giono - Zibeline

Que serait devenu Jean Giono sans Lucien Jacques qu’il appelait son « ami supérieur » ? Car si Lucien Jacques n’a jamais reconnu être l’artisan de la gloire de l’écrivain mais seulement son « sourcier », il fut son premier éditeur après qu’il a découvert son œuvre poétique dans la revue marseillaise La Criée, à l’heure où Gallimard refusait son premier manuscrit… Ce n’est pas la seule -ni la moindre- des informations glanées dans l’exposition du Musée Regards de Provence coproduite avec le Mucem, Lucien Jacques, le sourcier de Giono, qui révèle simultanément ses multiples facettes et les liens d’amitié qui les unissaient malgré quelques années de brouille. On (re)découvre le talent de cet artiste-artisan au regard humble qui travailla sans relâche comme éditeur de textes poétiques et de revues (éditions de l’Artisan, les Cahiers du Contadour), comme graveur sur bois de fil réalisés au canif (frontispices de l’édition limitée de …accompagnés de la flûte de Giono, et de ses propres ouvrages), comme dessinateur (esquisses à l’encre représentant son amie Isadora Duncan dont il disait « elle est la vie ») et comme peintre. Tout est là, ou presque : carnets, notes manuscrites, éditions originales, bois gravés, photographies et documents d’archives. Un véritable trésor ! Là encore, l’exposition met au jour une série d’aquarelles préfacées par Jacques Prévert en 1959 à l’occasion de son exposition à Nice : « Lucien Jacques, peut-être le dernier aquarelliste mais sans aucun doute le meilleur, sinon le premier… ». À peine ébauchées, les lignes bien senties et les couleurs délavées font apparaitre le Vieux-Port, la mairie et Notre-Dame-des-Accoules en arrière-plan, ou le Pont transbordeur à Marseille. Et ces fameux paysages du Contadour chers aux deux amis et complices, acquis par Pierre Bergé qui en fit don à l’Association des amis de Lucien Jacques. Les voici de retour dans leur écrin d’origine.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2019

Lucien Jacques, le sourcier de Giono
jusqu’au 16 février 2020
Musée Regards de Provence, Marseille
04 96 17 40 40 museeregardsdeprovence.com

Lire ici notre critique de l’exposition consacrée à Jean Giono par le Mucem.

Illustration : Lucien Jacques, aquarelle, 1942, Collection particulière © Mucem, François Deladerrière