Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Notre aimable clientèle, roman autour de la souffrance au travail

Lorsque le chômeur devient client

Notre aimable clientèle, roman autour de la souffrance au travail - Zibeline

Certes, le livre Notre aimable clientèle n’est pas une nouveauté, puisque paru en 2005 chez Denoël, et récompensé par le prix Contrepoint de littérature française. Il s’agit du premier roman d’Emmanuelle Heidsieck, journaliste spécialiste des questions sociales, et récemment invitée par l’association Nouvelles Hybrides (voir Zibeline n°13). Depuis, elle a écrit d’autres fictions parcourues par des questions socio-politiques bien réelles et actuelles, dont  À l’aide ou le rapport W (éd. Inculte-Laureli) petit bijou sur la suspicion portée sur l’acte solidaire dans notre univers marchand. Notre aimable clientèle évoque la souffrance au travail, engendrée par l’introduction des « mœurs » du privé au sein des services publics. Une ère du soupçon s’instaure, calculs, stratégies. Le temps est compté, celui de la pause-café ou des toilettes, celui consacré à chaque demandeur…. On suit Robert Leblanc, « technicien expérimenté fonction allocataire », autrement dit chargé de l’accueil des demandeurs d’emploi aux Assedic de Paris, et ce depuis vingt ans, employé modèle jusqu’au jour où un nouveau schéma d’organisation instaure le modèle du « management ». La rentabilité triomphe, le chômeur est baptisé client, à radier le plus rapidement possible. À la simplicité des aides octroyées jusqu’alors, se substitue un véritable parcours du combattant, les services sont dissociés, spécialisés, se renvoient les uns aux autres. Le service public est oublié, gommé. Si l’intrigue est fictionnelle, -le nom des personnages, l’internement du protagoniste, qui préfère le « paradis » de l’hôpital psychiatrique qui l’éloigne d’une réalité sur laquelle l’individu n’a plus de prise-, les réunions, les conversations, le tissu des mesures sont tous réels, rendus avec leur vocabulaire. « Le PARE va donner un coup de jeune à notre activité. Avec le PARE on responsabilise, on booste »… Le roman lui, nous donne à réfléchir ! « Le personnage de Robert Leblanc est devenu emblématique du syndicat principal des Assedic, qui a même envoyé une lettre signée de son nom au ministère ! » (a confié l’auteure lors des rencontres à Pertuis).

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2018

Notre aimable clientèle
Emmanuelle Heidsieck
éditions Denoël, 14.20 €