Vu par Zibeline

Première édition d'un festival à Villecroze dans le Var

L’opéra français, au chœur des vignes

• 5 août 2013⇒6 août 2013 •
Première édition d'un festival à Villecroze dans le Var - Zibeline

Au Château Thuerry, Villecroze (Var), l’idée d’associer vignoble de qualité et musique française, est une initiative originale. Sous le parrainage de Michel Plasson, chef d’orchestre, Sandrine Sutter, Franck Villard, musiciens, Franklin Berrebi, Président, Jean-Louis Croquet, vigneron, ont lancé le pari d’un Festival dans une salle magique sous les chais en fûts de chêne. Pour l’inauguration, après une dégustation appréciée  des excellents vins du domaine, invitation à un voyage dans l’opéra français. Franck Villard est un pianiste accompagnateur étonnant de sensibilité, à l’écoute de toutes les palettes sonores: magistral, piano en céramique tons jaune et vert, signé Alain Vagh ! Aude Fabre-Sardier soprano, très habitée, distille chaque son, sans perdre la ligne, le final de l’air des bijoux (qu’on salue au passage percutant avec trille final) est superbe ! Sébastien Droit, émouvant dans la Romance de Nadir (Les Pêcheurs de Perles), déploie un lyrisme expressif dans Lakmé (Fantaisie, aux divins mensonges). Sandrine Sutter, voix sombre, belle articulation, enchaîne une Séguedille (Carmen) de haute volée. L’air Amour, viens aider ma faiblesse (Dalila) est d’une sensualité magnifique. Richard Rittelmann baryton vigoureux, présence affirmée, délivre un Scintille, diamant (Les Contes d’Hoffmann) impressionnant, sol# sans faille ! Le vin dissipe la tristesse, extrait d’Hamlet d’Ambroise Thomas, clin d’oeil au lieu, bouquet final en quatuor. Un très beau millésime pour cette première édition.

Musique et poésie : Poulenc, l’ami intime.

Les  mélodies de Francis Poulenc en deuxième concert. Couleurs harmoniques élégantes, navigant hors des systèmes où le piano et la voix s’unissent en figuralismes pertinents et inspirations raffinées, sens inné de la prosodie, tout l’art de Poulenc est là : être moderne, sans être atonal. Ce mondain élégant met en musique Apollinaire, Eluard, Cocteau, Louise de Vilmorin, Maurice Carême… Ces perles rares, sont ici finement interprétées. Aude Fabre-Sardier, soprano, imprime une belle maturité, fait apprécier sa conduite vocale, aigus aériens (Fleurs, sublime) ainsi que sa tonicité dramatique (Il vole. Fiançailles pour rire Louise de Vilmorin). Richard Rittelmann, baryton, étale des moyens expressifs étonnants, dans la bravoure (Chansons gaillardes), comme dans l’extrême sensualité (C’est ainsi que tu es. De Vilmorin). Les lectures sont issues de Démone et autres textes, de L. de Vilmorin. Assez discrète, manquant parfois d’élan, Céline Cheene, comédienne, offre ces textes avec sobriété. Accompagnés remarquablement  au piano par Franck Villard, qui distille, avec dynamisme et amour, ces petits tableaux  de la vie. On se balade dans ce XXe siècle avec puissance et mélancolie; on ressort émus, nostalgiques d’un passé si récent et si lointain.

YVES BERGE
Août 2013

Le Festival de Musique Française en Provence a eu lieu les 5 et 6 août à Villecroze.

Villecroze-Château-Thuerry

musiquefrancaise@gmail.com

www.musiquefrancaiseenprovence.com

www.chateauthuerry.com

thuerry@chateauthuerry.com

04 94 70 63 02