Lire surtout !

 - Zibeline

Quelques livres à glisser dans le sac de vos enfants pour les distraire et leur permettre de réfléchir aux grands moments de la vie ou aux petits soucis quotidiens !

Dès 7 ans, ils pourront être touchés par le récit d’Aimée, qui porte mal son nom car elle n’a pas de parents pour lui donner de l’amour, et s’invente une gentille maman de papier ; et certainement émus par celui d’Alexandre dont les parents se séparent et qui doit affronter une nouvelle vie dans une nouvelle maison. Écrits à la première personne ces deux textes permettent à l’enfant de s’identifier au personnage en éprouvant directement ses sentiments, et des illustrations simples raccrochent aux récits.

À partir de 9 ans, les romans proposés sont plus denses. Premiers émois sentimentaux avec le récit humoristique de Séverine Vidal mettant en scène la fugue amoureuse de Raphaël et Colombe, qui est proche de mal tourner, mais finit dans l’apaisement. À la fois grave et poétique le récit et les dialogues de Sébastien Joanniez émeuvent par leur sensibilité et traitent de l’adoption d’un enfant de couleur «trop noir, trop grand» par un couple de blancs, avec une façon particulière d’insister sur le regard des autres et celui que l’enfant porte sur eux. Pour se détendre, cap en side-car sur la Bretagne avec l’aventure loufoque de Childéric et un grand-père d’emprunt que leur filature sur les traces de voleurs de chiens met en contact avec des personnages originaux.

Ados

La collection DoAdo séduit par des récits ancrés dans le réel, des auteurs encore très proches de l’âge de leurs lecteurs, qui savent se mettre de plein pied dans la réalité de leur langage. Hélène Vignal nous fait adopter le point de vue de Louise, 15 ans et de son ami inséparable et homo, Théo, 17 ans. Leur objectif : décider Jamie, la monolithique grand-mère de Louise, à les accompagner en camping. Des événements inattendus vont réaliser leur voeu au-delà de leurs espérances avec le changement radical de Jamie qui s’émancipe à 72 ans ! Autre étonnant roman, autobiographique, c’est rare dans ce domaine : Vincent Cuvellier raconte avec humour comment il a gagné à 16 ans   un concours littéraire, mais aussi comment il lui a fallu 15 ans pour devenir réellement un écrivain reconnu. Il livre un récit sur la naissance de la vocation dans une langue verte, rapeuse et réjouissante ! À lire par tous.

Pour finir, un petit livre qui traite d’un sujet difficile. En de courts chapitres Raphaële Frier évoque l’attirance de Romane pour des objets qu’elle vole irrésistiblement jusqu’au jour où elle se fait pincer. Le trou noir pour rebondir et apprendre la valeur des choses.

CHRIS BOURGUE

Juillet 2012

 

 

Vol plané

Raphaëlle Frier

Thierry Magnier, 5,95 €

 

Au Rouergue :

L’invention des parents

Agnès de Lestrade

coll. Zig Zag, 6,30 €

 

Ça déménage

Cécile Chartres

coll. Zig Zag, 6,80 €

 

La meilleure nuit de tous les temps

Séverine Vidal

coll. Dacodac, 7,50 €

 

Noir grand

Sébastien Joanniez

coll. Dacodac illustrée, 11,50 €

 

Les chiens de la presqu’île

Ahmed Kalouaz

coll. Dacodac, 9 €

 

Plan B pour l’été

Hélène Vignal

coll. Doado, 13 €

 

La fois où je suis devenu écrivain

Vincent Cuvellier

coll. Doado, 8,50 €