« Le fils de l'homme » de Jean-Baptiste Del Amo est paru chez Gallimard

L’inextinguible rage des pèresLu par Zibeline

« Et la rage des pères revivra chez les fils à chaque génération. » En exergue au dernier roman de Jean-Baptiste Del Amo, Le fils de l'homme, cette phrase, tirée du Thyeste de Sénèque, donne le ton de cet ouvrage âpre, sauvage, sans autre issue, semble-t-il, qu'une violence irrémédiablement réitérée. Cela commence par un étrange prologue. Une dizaine de pages en italique retracent l'errance d'une horde immémoriale, un groupe d'humains des premiers âges sans doute, et se terminent sur une scène de chasse, l'initiation à la violence et à la [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici