La Route étroite vers le Nord lointain de Richard Flanagan paru chez Actes Sud

Lignes de vieLu par Zibeline

La Route étroite vers le Nord lointain de Richard Flanagan paru chez Actes Sud - Zibeline

En 1943, neuf mille prisonniers de guerre australiens sont affectés à la construction de « la Voie ferrée de la Mort », que les Japonais veulent construire dans la jungle pour approvisionner leurs alliés birmans. Une Ligne de l’Enfer, dont peu reviendront tant les conditions de vie et de travail à marche forcée y furent effroyables. Aux épidémies, à l’insalubrité, à la faim, aux trombes de la mousson s’ajoute la violence des châtiments infligés par les soldats japonais sous le moindre prétexte. S’inspirant de l’histoire de son père, rescapé de la Ligne, l’écrivain tasmanien Richard Flanagan met magistralement en lumière un fait historique méconnu. On aurait cependant tort de lire La Route étroite vers le Nord lointain comme un simple récit de guerre. Ce superbe roman, centré sur la figure et les étapes de l’existence de Dorrigo Evans, offre, comme toutes les plongées au cœur des ténèbres, une intense méditation sur la vie et l’humanité. Un personnage attachant que ce major, devenu héros presque malgré lui -c’est du moins ainsi qu’il se perçoit, lui qui pense qu’il n’y a « d’hommes que ceux morts sur la Ligne. […] seuls à avoir en eux la terrible perfection de la souffrance et de la connaissance qui rend pleinement humains ». À ses côtés, avant, pendant et après la guerre, d’autres humains se fraient une voie, tellement humains, même les moins glorieux, même les ordures. Cette traversée de la jungle, et des années, est illuminée par la fraternité, l’amour aussi malgré les ironies du destin, et la passion de la littérature. Le titre du roman vient d’un recueil de Bashô ; des haïkus le ponctuent, de nombreux vers y résonnent. Car les livres sont des viatiques, qui seuls peuvent « donner forme et sens » à l’horreur et à la vie des hommes.

FRED ROBERT
Mai 2016

La Route étroite vers le Nord lointain Richard Flanagan
Traduit de l’anglais (Australie) par France Camus-Pichon
Actes Sud, 23 €