Vu par Zibeline

Liberté, liberté chérie

 - Zibeline

La comédienne et auteur libanaise Darina Al Joundi revient avec un nouvel épisode de son histoire sur le plateau des Halles, sous l’œil d’Alain Timar. Dans Ma Marseillaise -qu’elle égrène pour ne pas risquer d’en oublier les paroles-, elle raconte, avec cet incroyable sourire, son périple d’immigrante pour obtenir la naturalisation française. Les dossiers à remplir, la galère des visas et des cartes de séjour, l’aberration bureaucratique, les documents certifiés, les preuves à fournir, la peur au ventre, les secrets étalés, les tests absurdes pour prouver qu’elle connaît la France, en plus de son hymne… une vraie pièce de théâtre. Mais à travers ce chemin de croix pour intégrer «l’immigration choisie» et survivre contre les censures en tout genre, ici ou ailleurs, Darina la superbe, luttant à bout de bras contre la stigmatisation, dresse aussi un splendide hymne à la femme, une barrière de protection qu’elle érige grâce à ces panneaux blancs articulés, griffant de ses mains et de ses rêves la toile du silence. S’insurgeant contre les femmes qui «décident» de porter le voile «dans le pays le plus laïque au monde» alors que «là-bas elles sont encore fouettées pour le port du pantalon. Que penseraient ces femmes en voyant celles d’ici ?» D’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre, elle cherche une terre d’accueil et de justice, c’est sur le plateau d’un théâtre qu’elle la trouve. «Je rêve qu’un jour toutes les femmes soient fières d’être femmes.» Un saisissant manifeste pour la liberté.

DELPHINE MICHELANGELI

Ma Marseillaise est joué jusqu’au 28 juillet (relâche le 17) au Théâtre des Halles, Avignon

réservation : 04 32 76 24 51

 


Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret
84000 Avignon
04 90 85 52 57
http://www.theatredeshalles.com/