Vu par Zibeline

Sur pointes, la rigueur de la danse classique mêlée au contemporain, pour un mariage réussi

Libération en blanc

Sur pointes, la rigueur de la danse classique mêlée au contemporain, pour un mariage réussi - Zibeline

Sur pointes : il s’agit dans ce diptyque d’introduire le travail sur pointes dans une chorégraphie contemporaine, et de le confronter aux techniques actuelles. Un accessoire (de torture, disent certains) lié à l’élévation qui projette la ballerine vers les cieux en 1832… et la tient le plus loin possible du sol, en une allégorie de volatile. Pointless, proposition de Jeroen Verbruggen en légèreté et humour, se moque gentiment des codes classiques : en témoigne l’utilisation du tutu porté par tous, qui se transforme en corolle, huppe, boa ou flocon. Une barre de travail occupe quelques temps le plateau occasionnant une agglutination des danseurs qui posent avec un sourire figé. Pas de deux, arabesques se succèdent dans une envolée de plumes, pour rappeler le cygne…

Momentum d’Emio Greco et Peter C. Scholten est plus grave. Le fond de scène diffuse en continu la vidéo d’un immense drapeau blanc agité par le vent. Les danseurs, comme enchaînés, se déplacent en pliés avec des mouvements ondulants du buste, attirés par la terre. Puis ils s’élèvent sur pointes (remarquable Denis Bruno !) avec des déhanchements douloureux. Grands battements, jetés, fouettés, tout l’arsenal du classique se succède, accompagné d’une bande sonore qui chemine du classique à la musique répétitive. Un couple (Aya Sato et Andrés Garcia Martinez) semble exhorter les autres à se libérer et à se joindre au mouvement. Jusqu’à l’acmé finale où des danseurs répartis dans la salle rejoignent les autres sur scène, en un moment intense.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2016

Sur pointes s’est créé à l’Opéra de Marseille les 25 et 26 novembre

Photo : Momentum © Alwin POIANA


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/