Les Mauvais rêves de bonheur de Julien Gros vus au Théâtre Golovine dans le cadre de Drôle(s) d’hip-hop

L’homme deboutVu par Zibeline

• 22 octobre 2015 •
Les Mauvais rêves de bonheur de Julien Gros vus au Théâtre Golovine dans le cadre de Drôle(s) d’hip-hop  - Zibeline

«Perdu au milieu de la foule, je me confonds à elle. Y-a-t-il quelqu’un à qui parler ? Je me sens seul. Isolé… Peur, tristesse, colère… Perdu au milieu de la foule. Exister…» Julien Gros, artiste associé au Théâtre Golovine d’Avignon avec sa Cie Havin’Fun, a présenté sa création Mauvais rêves de bonheur, un solo dans lequel il raconte son parcours et ses errances. Et surtout son étonnante rencontre avec la Langue des Signes Françaises, qu’il exploite et associe délicatement à sa danse hip hop. Julien Gros est un vrai bosseur, une personnalité à la sincérité visible dès son entrée en scène, doublée d’une belle générosité, tout en délicatesse et en gestes répétés à l’envi, le regard droit dans le nôtre. Il oscille, comme englué, sur les restes d’une marée noire personnelle, se contorsionne pour s’en détacher, répète et précise inlassablement les gestes, se bat avec ses membres indociles, tête chercheuse qui tend son fil entre hip hop et contemporain, sans esbroufe. Une sorte d’échassier qui ondule, souple et félin, et cherche à communiquer avec le visible (et l’invisible) en forçant son corps à se relever. À avancer, malgré sa solitude, ses errances, ce parcours qu’il évoque en exergue, qu’on devine pas simple. Un homme debout à l’affut d’exister. Un regret : l’omniprésence de la musique, unique partenaire et rumeur constante, presque antinomique avec l’utilisation de la Langue des Signes, sous influence. On aurait adoré entendre, aussi, le silence, pour voir exister la force du geste.

DELPHINE MICHELANGELI
Octobre 2015

La pièce Mauvais rêves de bonheur s’est jouée au Théâtre Golovine le 22 octobre, à Avignon, dans le cadre du festival Drôle(s) d’hip-hop (du 14 octobre au 14 novembre).

La pièce sera présentée au Théâtre du Merlan, à Marseille, le 11 mai 2016.

Photo : © Delphine Michelangeli

Théâtre Golovine
1 bis rue Sainte-Catherine
84000 Avignon
04 90 86 01 27
http://www.theatre-golovine.com